Actualités
10/08/2017 à 08:00
Course
Le Cheval du Moment
Vivid Wise As, le nouveau Varenne ?

Précédé d'une très flatteuse réputation, l'Italien Vivid Wise As a fait ses premiers pas en France dimanche dernier dans le Prix Henri Cravoisier qu'il est parvenu à remporter. Portrait de ce poulain adulé par les fans transalpins.

Vivid Wise As, le nouveau Varenne ?

©APRH / Vivid Wise As, dimanche dernier à Enghien

L'Italie a beau vivre une forte et durable crise hippique, elle parvient tout de même à encore "sortir" des champions. C'est donc le cas avec Vivid Wise As dont le portrait avait été brossé par Franco Raimondi dans le Trot Infos n°244 (juillet-août). Les ambitions sont hautes et le péninsule avoir trouvé son nouveau héros. 
Extraits

  • Lors d’une émission sur la télévision des courses, Walter Ferrero, président de l’association des éleveurs de trot, a déclaré : « Vivid Wise As est un champion, peut-être le meilleur trotteur italien depuis Varenne ». Une comparaison exigeante pour le poulain.
  • La définition de « nouveau Varenne » est effectivement une lourde charge, mais le poulain peut la supporter. Il a remporté trois des quatre Groupes I réservés aux 3 ans et ses rapports gagnants ont été les suivants : 1,35 dans le Premio Allevatori, un très riche 1,45 à Modène dans le Premio Giovanardi et, pour finir, 1,19 dans le Nazionale à la Maura.
  • Très beau poulain, il a obligé son co-éleveur, Antonio Somma, à mettre une enchère de 110 000 € pour le conserver lors de la Vente des Yearlings ITS. Il fallait du courage lors d’une session où les investisseurs étrangers ont acheté huit des dix yearlings les plus chers ! L'autre co-éleveur de Vivid Wise As, l’Allevamento della Serenissima, est l'une des griffes historiques du trot italien. Carlo Pietrasanta a expliqué comment il a démarré, alors tout jeune homme, son entreprise : « Je n’avais pas trop l’envie d’aller à l’école et j’étais passionné par la campagne, les animaux et le trot. Un jour, mon père m’a demandé ce que je voulais faire et je lui ai répondu : "Élever des trotteurs". C’est grâce à lui que tout a commencé. J’ai passé des années à la faculté, mais mon vrai professeur a été Fausto Branchini, une légende du trot italien. On partageait l’amour pour le trotteur américain et j’ai cherché à apprendre le plus possible de lui ».
  • Vivid Wise As est un pur américain même s’il a passé quelques mois dans l’Orne, dans la succursale française du Allevamento della Serenissima. Sa mère, Temple Blue Chip (Cantab Hall), gagnante de Sire Stakes, avec à la clé un record de 1’13’’2 à 2 ans et 1’12’’8 à 3 ans, a été achetée pour 27.000 $ en 2012 par la Atlantic Trot de Mario Zuanetti, un autre « écolier » du professeur Fausto Branchini. Elle trottait et avait du pedigree. La deuxième mère, Down Goes Debbie (Andover Hall), avait assez bien produit, et surtout elle est une demi-sœur du champion et grand étalon Muscles Yankee (Valley Victory).

Pour vous abonner au magazine TROT INFOS, cliquez ici

 

 

Partagez

FIL INFO

Aller en haut