Actualités
10/08/2017 à 17:00
Course
Meeting d'été Enghien
Arlington Dream et son univers impitoyable

Si Arlington est une ville du Texas proche de Dallas, là où le rêve américain de pouvoir nous a été conté dans une fameuse série télévisée, le Arlington Dream Trotteur Français fait lui partie de ses chevaux qui crèvent l'écran quand ils s'imposent.

Arlington Dream et son univers impitoyable

Arlington Dream se montre intraitable dans le Prix de Londres © APRH

Lors de ses prestations du meeting de Printemps à Vincennes Hippodrome de Paris, on n’avait pas reconnu le flamboyant acteur de l'hiver parisien Arlington Dream, roi des chevauchées victorieuses en solitaire sur le toboggan noir. En se présentant au départ du Prix de Londres, sur un plateau de tournage à la platitude digne des grandes plaines américaine, l'impétueux bai nous montre de nouveau que l'univers dans lequel il sait évoluer est impitoyable. Après avoir, attelé à une dresseuse, fait preuve de calme lors de son heat, il effectue une mise en jambes tranquille, puis patiente en queue d'un peloton qu'emmène une Ulka des Champs que l'on sent dans de très bonnes dispositions.

Néanmoins, quand le fameux « cow-boy » Yoann Lebourgeois laisse, à l'amorce du dernier tour, sa monture exprimer son énergie et sa classe, le réalisateur n'a que très peu de temps pour passer sur un plan large reflétant à nos yeux la réalité et la beauté de la scène. Et bientôt c'est une course poursuite qui s'engage. Dévouée pourchasseuse marquée par Biscuit Delavera (désuni ensuite au sortir de l'ultime tournant) et... Texas de l'Iton, Ulka des Champs comble depuis en face du terrain sur le fuyard. Cependant, dans la ligne d'arrivée, l'artiste, jouant aujourd'hui pieds nus pour la première fois au monté, donne aisément la réplique à la jument qui contre simultanément un Texas de l'Iton fatigué et « exécuté » non loin du but. Et ce par Tornado Bello qui, semble-t-il quelque peu surpris par l'accélération du rythme du film, se montre excellent dans la dernière séquence.

Déjà vainqueur, au sulky à 4 ans, sur le... plateau de Soisy, Arlington Dream pourra bien sûr, les prochaines saisons, de nouveau répondre à « l'appel du Londres » et pourquoi pas imposer également, dans l'autre spécialité, sa loi au top niveau à l'ouest de la capitale.

Partagez

FIL INFO

Aller en haut