Actualités
10/10/2017 à 17:16
Course
International
International Trot : le 3 pour Dreammoko

Dreammoko a hérité d'un très bon numéro derrière l'autostart dans l'International Trot. Parviendra-t-il à briller à Yonkers, où son père s’était classé deuxième dans l’édition 2015 ? Joint par téléphone, Richard Westerink revient sur le parcours de ses deux protégés, aborde la tactique de course et analyse l’opposition.

International Trot : le 3 pour Dreammoko

Dreammoko et Timoko à l’entraînement chez Richard Westerink © JLL-LeTROT

Après avoir défrayé la chronique en affrontant son père Timoko dans le Kymi Grand Prix (Groupe I), un fait rarissime dans les annales des courses, Dreammoko part à l’assaut des Etats-Unis. L’International Trot figurait à son agenda depuis de longs mois. « Je ne suis pas passé loin de gagner la course avec Timoko, confie son entraîneur. Je m’étais dit que si j’avais l’occasion de revenir tenter ma chance, je le ferai. Dreammoko a le profil pour réaliser une performance, raison pour laquelle j’ai axé sa préparation en vue de cette épreuve. » Lorsqu’on lui demande quelles sont les ressemblances entre Timoko et Dreammoko, il reste lucide. « Il est impossible de les comparer, dit-il de but en blanc. Au même âge, Timoko avait déjà gagné plusieurs Groupes I. Comme ce fut le cas avec son père, Dreammoko s’est révélé déferré des quatre pieds. Mais à l’entraînement, ce n’est pas toujours évident car il ne se livre pas. C’était un peu le cas avec Timoko au début même si ça a changé ensuite. Dreammoko, lui, se fait battre par des trotteurs qui n’ont même pas 20 000 € de gains à la maison (rires) ! On a coutume de dire que les bons chevaux se préservent en vue des courses, mais je peux vous assurer que ce n’est pas facile tous les jours. » Dimanche, Richard Westerink a conscience que son meilleur 4 ans s’attaque à forte partie. « Dreammoko reste sur de très bonnes courses et je suis très satisfait de son numéro 3 derrière l'autostart, confie-t-il. Selon moi, il y a trois adversaires coriaces : le tenant du titre Resolve (6), qui évolue à domicile, n’a pas eu à faire le voyage et c’est très important à mon sens. En même temps, il n'a pas été gâté par le tirage au sort avec le numéro 6. Au vu de ses dernières courses, Twister Bi (4) sera bien sûr redoutable et Oasis Bi (2) volait lors de son boulot ce matin. Il est en super forme. Les autres, pour être honnête, ne me font pas peur. » Et en ce qui concerne la tactique de course ? « Gaby (Gelormini) se débrouillera, rétorque Richard Westerink. Il connait Dreammoko par coeur et n'a pas besoin d'ordre. Ce sera à lui de jouer. »

 Les partants de l'International Trot, samedi 14 octobre 2017 à Yonkers (New York), avec la vidéo du tirage au sort ici

Partagez

FIL INFO

Aller en haut