Actualités
05/12/2017 à 14:00
Course
Le Cheval du Moment
Valbert de Waldam et Justine Gorain, l’entente parfaite

Incontestablement, Valbert de Waldam et Justine Gorain auront marqué de leur empreinte l’année 2017 chez les amateurs, avec 13 succès à la clef dont le dernier obtenu dimanche dans la finale du Grand National des Amateurs à Vincennes Hippodrome de Paris devant leurs supporters venus en nombre du Pas-de-Calais.

Valbert de Waldam et Justine Gorain, l’entente parfaite

(©Scoopdyga)

Quand, en février dernier, Valbert de Waldam fait sa rentrée à Amiens, il est assez difficile d’imaginer la saison qu’il s’apprête à réaliser, avec Justine Gorain, la nièce de l’entraîneur Jean-Marc Gorain. Elevé dans le Pas-de-Calais par son propriétaire Gérard Dezoteux, Valbert de Waldam a vu, en effet, sa carrière interrompue à plusieurs reprises (pour un total de près de trois ans...) par des ennuis de santé, étant victime notamment d’une fracture du bassin. Pourtant, dix mois plus tard, c’est bien lui qui domine le Prix Fernand Lafourcade Finale du Grand National des Amateurs sur la piste de Vincennes Hippodrome de Paris qu’il découvrait. Une victoire en forme d’apothéose dans un Tour de France des amateurs au cours duquel Valbert de Waldam a réalisé un quasi sans-faute : 6 courses, 5 victoires ! Un parcours d’autant plus remarquable qu’il a été victime au cours de l’été d’une chute sur la plage à l’issue de laquelle il a dû subir une opération au niveau du chanfrein. « Il est capable de s’adapter à tous les types de piste. C’est simple, quand vous êtes à son sulky, vous êtes sûr de faire l’arrivée », se réjouissait Justine Gorain dimanche. La preuve en est, Valbert de Waldam n’a jamais terminé plus loin que 3ème cette année en 18 courses.

À 27 ans, Justine Gorain n’avait encore jamais eu l’occasion de s’imposer à Vincennes Hippodrome de Paris. C’est donc chose faite, tout comme le premier titre qu’elle décroche dans le Grand National des Amateurs. Des premières que ses supporters n’ont pas manqué de célébrer, puisqu’ils étaient une cinquantaine, dont certains du club de basket où joue la jeune femme, à avoir fait le déplacement en car pour venir l’encourager avec Valbert de Waldam. Si elle avait envisagé plus jeune de trouver sa voie professionnelle auprès des chevaux, Justine Gorain a finalement poursuivi ses études et travaille sur l’exploitation agricole familiale à Offekerque, à une vingtaine de kilomètres de Calais, où sont également installés son oncle et sa tante, laquelle a beaucoup compté dans la remise sur pied du cheval après ses problèmes de santé. Ce n’est que depuis trois ans et demi qu’elle drive dans les courses d’amateurs, avec une réussite certaine depuis.

Partagez

FIL INFO

Aller en haut