Actualités
14/05/2018 à 09:00
Course
Grand Prix
Casting de luxe pour la réunion des Ducs de Normandie

Avec la présence de l’élite des 3 ans montés et de cracks de la trempe d’Aubrion du Gers et Traders, autant dire que la réunion de ce mercredi 16 mai à Caen nous réserve un spectacle de toute beauté. Les partants du Grand Prix des Ducs de Normandie, du Sazint-Léger des Trotteurs et du Prix Henri Ballière ici.

Casting de luxe pour la réunion des Ducs de Normandie

Amiral Sacha, Aubrion du Gers et Traders, le podium du Grand Prix des Ducs de Normandie 2017 © APRH

On en salive d’avance, tant la course s’annonce somptueuse. Labellisé Groupe II, le Grand Prix des Ducs de Normandie sera support du Quinté+ et réunit seize partants, la moitié ayant dépassé la barre du million d’euros de gains en compétition. Néo-millionnaire suite à sa démonstration dans le Prix Kerjacques, où il battait le record des 2700 mètres sur la cendrée parisienne, Traders est de retour sur un hippodrome où il n’est jamais parvenu à s’imposer, se clazssant troisième de la précédente édition. Le crack Aubrion du Gers (l’un des trois partants de Jean-Michel Bazire avec Ave Avis et Beau Gamin) vient de franchir le poteau en tête pour la première fois à la Prairie le 16 mardi dernier, dans le Prix de Cauvicourt, et aborde cette épreuve le moral gonflé à bloc d’autant qu’il n’aura pas à rendre la distance. Le tenant du titre Amiral Sacha s’était offert le scalp d’Aubrion du Gers l’an passé. Disqualifié pour sa rentrée dans le TGV à Argentan, le protégé de Florent Lamare est en mesure, s’il montre son vrai visage, de doubler la mise. Trotteur d’une incroyable bravoure, Valko Jenilat n’est pas qu’un simple faire-valoir, à l’instar d’Un Mec d’Héripré. Akim du Cap Vert, Uniflosa Bella ou encore l’inusable On Track Piraten tenteront de tirer profit de la moindre défaillance des chdevaux précités (partants ici).

Fado du Chêne vs Ferreteria, la revanche

Qui va remporter le premier classique du calendrier au trot monté chez les 3 ans ? Après avoir survolé les débats chez les pouliches, Ferreteria a été contrainte d’admettre la supériorité de Fado du Chêne dans le Prix Hémine. La partenaire de Matthieu Abrivard (vainqueur en 2009 avec Surabaya Jiel) parviendra-t-elle à inverser la tendance sur la piste en sable caennaise ? Rien n’est moins sûr d’autant que le pensionnaire de Julien Le Mer a déjà gagné - pour ses débuts - corde à droite et devrait logiquement s’adapter au tracé propice à la vitesse de la Prairie. Mais on aurait tort de réduire ce Groupe I à un match entre deux compétiteurs, surtout que le lot est fourni avec pas moins de dix-huit partants. Le redoutable tandem Yoann Lebourgeois/Philippe, vainqueur de trois des sept dernières éditions, pourrait bien s’illustrer à nouveau grâce à Feeling Cash qui effectue ses débuts sous la selle. Fakir du Lorault est dans la même configuration et affiche une très belle forme puisqu’il reste sur trois podiums d’affilée, dont un succès remarqué dans le Prix Atlas. Fiorella de Ted vient de décrocher son premier semi-classique dans le Prix Masina et retrouve le trot monté avec de légitimes ambitions. Méfiance également à Flore de Janeiro, Fiona d’Atout et France Brésil, récente lauréate à Vincennes Hippodrome de Paris et pilotée par Eric Raffin. Tout sera question de sagesse pour First Daidou et Fiaschetto, capables du meilleur comme du pire (partants ici).

Match serré dans le Prix Henri Ballière

En l’absence d’Exotica de Retz, lauréate des deux derniers semi-classiques de la la promotion, Elusive Feeling et Elladora de Forgan trouvent ici l’occasion de briller pour la première fois au niveau Groupe II. Mais sur les seize protagonistes, nombreux sont ceux qui prétendent également à la plus haute marche du podium. Elite du Ruel et Espella Védaquaise sont de retour sous la selle, la partenaire de Yoann Lebourgeois ayant déjà fait ses preuves dans la spécialité (deux succès et autant d’accessits en quatre tentatives). Ezréal Jiel est un sérieux client et la candidature d'Etoile de Bruyère, qui affectionne Caen, n'est pas négligeable. Vainqueur des deux précédentes éditions avec Chancelière Citrus (2016) et Dragon du Fresne (2017), l’entraîneur Laurent Abrivard vise la passe de trois avec deux trotteurs compliqués mais doué : Emilius de Play, piloté par Alexandre Abrivard, et Eagle Lignerie, confié à Mathieu Mottier (partants ici).

btn telecharger invitation nopdf

Partagez

FIL INFO

Aller en haut