MT image

À l'ombre d'Idao de Tillard ils ont réussi leur meeting | LETROT
À dix jours de la fin du meeting d'hiver

À l'ombre d'Idao de Tillard ils ont réussi leur meeting

21/02/2024 - GRAND FORMAT - 24H au Trot

Le meeting d'hiver tire ses dernières cartouches. Il ne reste que six réunions, sur les 91 qui composent la plus grande offre mondiale au trot sur un même hippodrome pendant quatre mois. Il ne faut pas être grand clerc pour affirmer d'ores et déjà que le meeting 2023/2024 sera celui de la consécration d'Idao de Tillard à l'échelle internationale. De grand champion français, il s'est mué en crack mondial en l'espace de quelques mois. Ses cinq victoires hivernales forment ensemble l'oeuvre parfaite que l'on attendait de lui. Oui mais Idao de Tillard n'a pas fait l'hiver du trot à lui seul, comme une hirondelle ne fait pas le printemps. Dans son ombre, d'autres ont réalisé de belles choses, affichant un bilan que l'on peut qualifier de réussi. Nous vous proposons de découvrir ces autres héros de l'hiver, ceux qui ont la réussite discrète.

Go On Boy - © Scoopdyga Go On Boy - © Scoopdyga
Jushua Tree, l'une des vedettes du meeting - © Aprh Jushua Tree, l'une des vedettes du meeting - © Aprh

Go On Boy, mieux que sur les plans ?

Combien de fois, Romain Derieux avait-il prévenu que le meeting d'hiver parisien ne consistait pas une priorité pour son représentant Go On Boy (PASSWORD) ? Exceptionnel dans en terres étrangères en 2023 (2ème de l'Elitloppet, 2ème du Kymi Grand Prix, vainqueur du Grand Prix de Wallonie, 2ème Finale de l'UET Elite Circuit), Go On Boy a pour lettre de mission initiale de repartir en campagne étrangère dès le printemps. Le professionnel a d'ailleurs respecté à la lettre cette programmation qu'il nous avait déroulée en octobre, après son coup d'éclat à Solvalla : "J’aimerais lui faire effectuer sa rentrée dans le Prix de Bourgogne, un mois avant le Prix d’Amérique. On verra alors où cela nous mène. S’il est qualifié et en belle forme, il pourrait s’aligner, pourquoi pas, dans le Prix d’Amérique. Mais je pense à toute la saison ensuite avec les Prix de France, de l’Atlantique, l’Elitlopp, etc." Romain Derieux a donc mis en application cette séquence, sans faire une "fixation" sur les grandes épreuves hivernales. Pourtant, le bilan est exceptionnel avec, à la clé, une quatrième place dans le Prix d'Amérique Legend Race et une deuxième dans le Prix de France Speed Race. C'est mieux que sur le plan et cela projette Go On Boy, plus que jamais, en acteur très attendu des grandes joutes européennes à venir.


Sur le même thème : Go On Boy : un grnd titre... enfin !


Un top 50 avec toutes les générations

Il serait tentant d'imaginer la sous-représentation, à l'heure des classements, d'une génération ou d'une autre au gré de l'absence de ténors et de la dispersion des allocations à destination d'un nombre importants d'acteurs. Tel n'est pas le cas. Des 3 aux 8 ans, on trouve bien tout le spectre des âges des compétiteurs de manière plutôt équilibrée. Seuls les 9 et 10 ans, par ailleurs moins représentés que leurs cadets dans les épreuves inter-générations, font plus pâle figure. Chez les 5 ans, il est logique de retrouver en tête des 9 membres de la générations dans le top 50 le champion JUSHUA TREE (BOLD EAGLE), troisième du tableau derrière Idao de Tillard et ESPERANZA IDOLE.

Répartition du Top 50 par génération
(avec le nombre de membres de la génération dans le Top 50)
◆ L (3 ans) : LOVINO BELLO (4)
◆ K (4 ans) : KYRIELLE DES VAUX (10)
◆ J (5 ans) : Jushua Tree (9)
◆ I (6 ans) : Idao de Tillard (8)
◆ H (7 ans) : Hokkaido Jiel (7)
◆ G (8 ans) : Go On Boy (8)
◆ F (9 ans) : Face Time (2)
◆ E (10 ans) : Esperanza Idole (2)


Sur le même thème : Jushua Tree ou l'itinéraire d'un trotteur gâté


Une réussite très relative des étrangers

Le recul d'Ampia Mede SM n'est nullement l'arbre qui cache la forêt sur le sujet de la représentation étrangère. Il y a un an, sept trotteurs rattachés à des stud-books étrangers figuraient dans le top 50 du meeting. Ils ne sont que quatre cette année pour le moment et aucun ne figure dans le top 10. La première est la suédoise Joviality (Chapter Seven), deuxième du Critérium Continental - Amérique Races PMU Q4 et troisième du Prix d'Amérique Legend Race. Elle se hisse à la 12ème place. Viennent ensuite l'italien Dimitri Ferm (Nal Al Sheba), 33ème, Ampia Mede Sm, 40ème, et GERICAULT (MUSCLE HILL), 44ème.

Bold Eagle et Ready Cash, grands maîtres du top 50

Ils sont les deux étalons les plus représentés dans le tableau des 50 meilleurs trotteurs du meeting. READY CASH (INDY DE VIVE) et son fils Bold Eagle (Ready Cash) ont pu placer quatre produits chacun. Le premier figure grâce à LOUISIANE DE BOMO (13ème), KARLITO (35ème), Happy And Lucky (39ème) et GO FOR THE GOLD (41ème). Le second par l'intermédiaire de Jushua Tree (3ème), Karla de Mai (29ème), HYMNE DU GERS (30ème) et JUSTIN BOLD (36ème).
Cinq étalons ont de leur côté une paire de représentants dans le top 50. Il s'agit de BIRD PARKER (Ready Cash), FACE TIME BOURBON (Ready Cash), OFFSHORE DREAM (REVE D'UDON), ROLLING D'HERIPRE (DAHIR DE PRELONG) et UN CHARME FOU (Love You).


A lire aussi