News
09/09/2018
Course
Le Cheval du Moment
Aubrion du Gers : portrait d’un champion et de son entourage

Samedi, Aubrion du Gers a crevé, une fois de plus l’écran, en réalisant le doublé dans le Prix d’Eté (Groupe II, 2 700 mètres), dans un temps de Prix d’Amérique (1’11’’2).

Aubrion du Gers : portrait d’un champion et de son entourage

Aubrion du Gers : un cheval de rêve pour Jean-Michel Bazire et Jean-Pascal Bragato. @APRH

Ses propriétaires. Le fameux hongre qui devrait très bientôt franchir le cap des 2 millions d’euros de gains (1 964 872 euros actuellement) appartient à Jean-Michel Bazire et Jean-Pascal Bragato. Ce dernier, marchand de biens à Saint-Antonin dans le Gers, a acquis son premier trotteur, déjà en co-propriété, à la fin des années 80. Aujourd’hui, il est régulièrement associé avec son ami Jean-Michel Rancoule, bien connu dans le monde du rugby. Quant à Jean-Michel Bazire, il n’est plus à présenter : un 20e Sulky d’Or quasi assuré pour cette année et une première place au hit-parade des entraîneurs.

Son éleveur : Marie-Brigitte Anty. C’est la sœur de Jean-Pascal Bragato. La dizaine de poulinières dont les produits sont baptisés du  label « du Gers » est basée à l’année en Normandie, dans la Manche.

Sa mère : J’arrive du Gers. Elle a été très bonne en compétition, sous la férule de Loïc Groussard, remportant plus de 300 000 euros en course et titulaire d’un chrono d’1’13’’6. Aubrion du Gers est son 4e produit et de très loin son meilleur, parmi les huit trotteurs qu’elle a mis au monde, en âge de courir.

Son père : Memphis du Rib. Aubrion est, là aussi, le meilleur produit issu de ce lauréat des Critériums des 3 et 4 ans, élevé et entraîné par Joël Hallais.

Sa carrière. Elle porte le sceau de Jean-Michel Bazire, qui n’a pas son pareil pour faire vieillir ses chevaux.
2012 (2 ans) : qualification au mois de septembre puis mise au repos
2013 (3 ans) : débute au mois de juin à Vichy (3e) puis gagne à Pontchâteau. Il est castré dans la foulée et recourt en fin d’année. Cinq sorties pour 2 succès.  
2014 (4 ans) : remporte sa première course à Vincennes en février, est mis au repos tout le printemps et l’été. Remporte trois courses en novembre et décembre, dont deux à Vincennes. Douze courses pour 4 succès.
2015 (5 ans) : JMB lui concocte le même programme. S’impose le jour du Prix d’Amérique à Vincennes, vacances de printemps et d’été, puis deux succès en fin d’année à Vincennes. Onze courses pour 3 succès
2016 (6 ans) : Remporte ses deux premières courses de Groupe III au mois de janvier à Vincennes, puis se concentre sur le GNT, gagnant les étapes de La Capelle, Saint-Malo et la Finale (son premier Groupe II). Douze courses pour 10 succès.
2017  (7 ans) : Il s’impose dans cinq courses de Groupe II à Vincennes, Enghien, La Capelle et Beaumont-de-Lomagne, et termine 3e du GP d’Oslo pour sa première tentative à l’étranger. Douze courses pour 10 victoires.
2018 (8 ans) : Le champion gagne ses deux premiers Groupe en Finlande (Kymi Grand Prix) et en Belgique (GP de Wallonie), réalise le doublé dans le Prix Jean-Luc Lagardère à Enghien et dans le Prix d’Eté à Vincennes, remportant aussi son premier Prix des Ducs de Normandie. Neuf courses et 8 succès à ce jour.

 

Share

FIL INFO

Follow us Do not miss anything
Go to top