©JLL-LeTROT / Fakir du Lorault lors de sa victoire à Caen samedi dernier

Élevé par Colette Esnault et Alain Lebreton dans la Manche, Faki du Lorault, fils de Vaillant Cash et d’une jument gagnante à Vincennes au trot monté, a été dirigé vers les épreuves de sélection de sa promotion à Vincennes dès l’hiver de 2 à 3 ans après avoir remporté le convoité Prix Roger Massue à Graignes pour l’entraînement de Frédéric Héon. Il ne tarde pas alors à croiser la route des meilleurs de sa génération dont bien sûr Face Time Bourbon. Il termine ainsi quatrième de celui-ci en fin d'année dans le Critérium des 3 Ans (Groupe I) avant de lui donner une remarquable réplique quelques semaines plus tard dans le Groupe II Prix Charles Tiercelin (voir le replay).

Les saisons suivantes, alors qu’il a intégré les boxes de Mickaël Charuel, il participe à tous les classiques de sa promotion, avec plus ou de moins de réussite. Il termine aussi à la troisième place du Prix de l’Étoile dans lequel il établit son record (1’09’’7) il y a un peu plus d’un an. Après avoir échoué au pied du podium dans le Prix d’Amérique Races Qualif #1, Fakir du Lorault essaie en vain de se qualifier pour le jour J dans l’hiver tout en remportant le Prix Doynel de Saint-Quentin (Groupe II). Revenu à la compétition l’été dernier, il vient d’enchaîner deux succès de suite (ses 10ème et 11ème) toujours associé à François Lecanu. Il aborde ainsi le meeting d’hiver dans les meilleures dispositions, avec l’objectif de décrocher sa qualification pour le Prix d’Amérique Legend Race.

Fakir du Lorault en chiffres
- 66 courses
- 11 victoires
- 589 530 € de gains
- 1’09’’7 record personnel

© JLL-LeTROT – Diable de Vauvert sera en piste mardi à Vincennes

Pour chevaux âgés de 4 à 10 ans n’ayant pas gagné 30 000 € depuis le 1er avril de cette année, le Prix Isara est l’occasion pour quelques-uns des acteurs du tout prochain meeting d’hiver de Vincennes de retrouver la piste sur laquelle ils ont obtenu leurs titres de gloire. On pense ainsi à Etoile de Bruyère et à Feeling Cash, vainqueurs au plus haut niveau (Groupe I) dans les Prix de Normandie et des Élites, mais aussi à Diable de Vauvert, sixième du Prix d’Amérique Legend Race 2021, et Elie de Beaufour, le vainqueur du Grand National du Trot Paris-Turf 2020.

Les uns et les autres sont en phase de préparation plus ou moins avancée alors que le coup d’envoi du meeting sera donné officiellement au milieu de la semaine suivante (le 3 novembre). C’est ainsi que Diable de Vauvert vient de dominer Feeling Cash à Laval (voir le replay) ; Elie de Beaufour et Etoile de Bruyère ont eux participé dernièrement à une étape du G.N.T. Paris-Turf, respectivement à Pornichet et à Argentan. Tous les quatre devront rendre 25 mètres mardi sur le parcours des 2850 mètres de la grande piste.

Voir les partants

©LamiaLeclercq - Loris Garcia et Eclat de Gloire, grands vainqueurs du TETF 2021

Le principe de la Finale avec des points qui comptent double joue tout son rôle : grâce aux 30 points promis au lauréat, Éclat de Gloire brille sur tous les tableaux et fait coup double en remportant et ce Grand Prix de la Toussaint et le classement général. 

Toujours vu en bon rang après un bon départ du couloir numéro 4, le représentant de l'Écurie du Vieux Chêne a tout fait pour suivre à la trace Feydeau Seven, venu aux avants-postes au dernier passage dans la ligne d'en face. Profitant de son sillage, il lui porte finalement l'estocade pour finir et offre le grand frisson à Loris Garcia, ému au moment de répondre au micro d'Equidia : "C'est un super challenge et on doit remercier chaleureusement toutes les personnes qui s'occupent de son organisation. On finit en beauté c'est top. S'il reste en forme, on pourrait retenter ça l'an prochain." Feydeau Seven deuxième devant Baron du Bourg et Express Jet : l'arrivée met en lumière tous les acteurs principaux du tournoi 2021.

Voir les classements finaux

© G. Forni – Vivid Wise As s’est montré impérial sur la piste de Milan samedi

Trois semaines après le triomphe de Face Time Bourbon dans le Grand Prix de la Loterie à Naples, la casaque de la Scuderia Bivans d’Antonio Somma s’est de nouveau hissée sur la plus haute marche du podium dans une autre épreuve majeure du calendrier des Groupes I en Italie, à savoir le Grand Prix des Nations. Samedi, sur la piste de l’hippodrome de Milan, Vivid Wise As s’est en effet montré dominateur dans une course que le partenaire du driver français Matthieu Abrivard a contrôlé de bout en bout après avoir vite pris le meilleur, s’imposant dans la réduction kilométrique de 1’13’’4 sur 2250 mètres. Alors que la française Elsa de Belfonds n’a pu que figurer avant d’être dominée dans la phase finale, Vivid Wise As n'a pas été inquiété pour finir par Zaccaria Bar, offrant à leur entraîneur, Alessandro Gocciadoro, qui drivait ce dernier, un doublé dans cette épreuve italienne de prestige.

À l’issue de cette course, Antonio Somma a annoncé que Vivid Wise As serait maintenant revu en France au cours de l’hiver, avec la perspective de disputer le Prix d’Amérique Legend Race.

©JLL-LeTROT / Fakir du Lorault espère être un des acteurs principaux du prochain meeting d'hiver

Au terme d'une course longtemps menée par Blues des Landiers, Fakir du Lorault est venu à bout d'Écho de Chanlecy, parti 25m devant lui et le double tenant du titre Bugsy Malone, finalement troisième après fait un instant figure de lauréat.

C'est le second succès consécutif de Fakir du Lorault, lauréat en septembre sur l'herbe de Craon. Le changement de donne ne l'a pas pertubé ici et son entraîneur Mickaël Charuel a prévenu au micro d'Équidia, Fakir du Lorault est de retour au top à point nommé : "Le cheval revient vraiment bien et j'espère qu'on pourra le qualifier pour le Prix d'Amérique. À cette époque il est toujours bien et j'espère que cela durera un peu plus que l'an passé." Rappelons en effet que Fakir du Lorault avait longtemps couru après une qualification pour le Prix d'Amérique - Legend Race sans succès, jouant aussi de malchance comme le jour où il s'accrocha au départ. Première étape, le 21 novembre : Prix de Bretagne - Qualif #1.

Revoir la course

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut