Actualités
02/10/2017
Course
Le Cheval du Moment
Drôle de Jet, un drôle de numéro

Passé de l’ombre à la lumière en l’espace de quelques semaines, le bolide entraîné et drivé par Pierre Vercruysse vient de remporter son premier Groupe I dans le Grand Prix de l’UET. Retour sur une ascension fulgurante.

Drôle de Jet, un drôle de numéro

Drôle de Jet devient le 12ème trotteur français à inscrire son nom au palmarès du Grand Prix de l’UET © Gérard Forni

Si la qualification puis le sacre de Drôle de Jet dans le Grand Prix de l’UET a surpris les observateurs, il en est un qui a toujours su son protégé capable de réaliser pareil exploit. Cet homme, c’est Pierre Vercruysse. Très tôt, il a décelé chez ce fils de Coktail Jet un potentiel exceptionnel. Qualifié à Grosbois à 2 ans dans la réduction flatteuse de 1’17’’5, Drôle de Jet a déjà prouvé à son entraîneur qu’il était doté d’une belle mécanique. Il faut dire que l’élève de Jean-Etienne Dubois a de qui tenir puisque c’est le propre frère de Redlight Jet et Tropic Jet, et le frère utérin d’Alex The Winner. Mais Pierre Vercruysse préfère prendre son temps car Drôle de Jet, trotteur au modèle imposant est doté d’une grosse musculature et l’exploiter trop tôt pourrait hypothéquer sa future carrière de compétiteur. 

Ses débuts en compétition, près d’un an après sa qualification, sont couronnés de succès sur l’hippodrome du Croisé-Laroche, tout comme ses premiers pas sur la cendrée parisienne, qui plus est sur la distance classique. Ce jour-là, Drôle de Jet se décale à l’intersection des pistes et règle le sort de ses rivaux au terme d’un sprint révélateur d’une point de vitesse acérée. Il le prouve d’ailleurs dans le Prix d’Epinal où, après avoir brillé sur les 2700 mètres de la grande piste, il réalise une grosse performance sur 2100 mètres. S’il peine à confirmer ce succès plein d’autorité, Drôle de Jet refait parler de lui pour ses débuts sur le Plateau de Soisy où il aurait sans douté renoué avec la victoire sans une faute à mi-parcours. Pour son retour à Vincennes Hippodrome de Paris le 9 septembre, il joue de malchance mais marque les esprits avec une fin de course tonitruante annonciatrice d’un futur exploit.

Ce sera dans l’éliminatoire puis dans la finale du Grand Prix de l’UET que le représentant de l’Ecurie Opale gagne ferré des quatre pieds et sans qu’on lui ai débouché les oreilles, battant son record de vitesse (1’11’’9). Comme son illustre père, lauréat de l’Elitloppet 1996, Drôle de Jet franchit le poteau en tête à Solvalla et permet à Pierre Vercruysse de réaliser le doublé dans la Finale du Grand Prix de l’UET, 28 ans après Tipouf. Engagé dans le Prix Octave Douesnel (10 décembre) et le Critérium Continental (24 décembre), son meeting d’hiver 2017/2018 s’annonce prometteur d’autant que son mentor Pierre Vercruysse (à l’honneur récemment avec Express Jet, Electra Jet, Cocktail Way et le lauréat du Prix Albert Viel 2015 Cobra Bleu vainqueur hier à Rambouillet pour sa rentrée) traverse une belle période de forme.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut