Actualités
16/05/2018
Course
Grand Prix
Aubrion du Gers en champion

Succès total pour l'entraîneur Jean-Michel Bazire qui signe un couplé gagnant dans le Grand Prix des Ducs de Normandie avec Aubrion du Gers et Ave Avis. Fado du Chêne et El Diablo d'Aut ont eux aussi brillé ce mercredi dans un hippodrome de la Prairie plein à craquer.

Aubrion du Gers en champion

Aubrion du Gers signe une revanche éclatante dans le Grand Prix des Ducs de Normandie 2018 © ScoopDyga

Le plateau était somptueux, la course fut à la hauteur de l’événement. Et Aubrion du Gers a démontré qu’il était bien le plus fort aujourd’hui sur l’hippodrome de la Prairie. Battu de peu l’an passé par un excellent Amiral Sacha, le fils de Memphis du Rib remporte à la manière des forts, en patron, le 19ème Groupe de sa carrière. Si On Track Piraten part sur la mauvaise jambe, les favoris mettent le turbo dès les premiers mètres de course et l’on retrouve aux avant-postes Un Mec d’Héripré, Aubrion du Gers, Up And Quick, Traders et Amiral Sacha en embuscade derrière les chevaux de tête. Un Mec d’Héripré s’empare des commandes de l’épreuve et contraint Aubrion du Gers à progresser en deuxième épaisseur dans le premier virage. Mais au début de la ligne opposée, le pensionnaire de Jean-Michel Bazire passe la surmultipliée et prend la pole position. Traders, qui vient de battre le record des 2700 mètres de la grande piste de Vincennes Hippodrome de Paris, se retrouve à son extérieur et les deux champions animent les débats, emmenant dans leur sillage Un Mec d’Héripré et Valko Jenilat, le tenant du titre Amiral Sacha pistant le protégé de Sébastien Guarato. Coup de théâtre à mi-tournant final avec la faute de Valko Jenilat tandis qu’Aubrion du Gers accélère sensiblement le rythme. Traders tente de s’accrocher mais le meilleur hongre du moment laisse sur place ses poursuivants et s’en va quérir, au terme d’une véritable démonstration, sa 32ème victoire dans la réduction kilométrique de 1’11’’7. « Je n’ai pas laissé passer l’aubaine lorsque j’ai pu prendre tête et corde, explique Jean-Michel Bazire au micro d’Equidia. Yoann (Lebourgeois) ne m’a pas mis une pression énorme avec Traders. Mon cheval était déchaîné, il ne tenait plus en place ces derniers jours. C’est un authentique champion et il a un moral génial. » Ave Avis, autre représentant du team Bazire drivé par Matthieu Abrivard, termine en trombe en pleine piste et prive un Amiral Sacha retrouvé du premier accessit. Un Mec d’Héripré et Traders complètent l’arrivée devant Up And Quick, particulièrement malheureux dans la phase finale et qui n’a jamais pu trouver l’ouverture (replay ici).

Fado du Chêne, l’incroyable scénario 

Ses supporters et son entourage ont vécu un véritable « yoyo » émotionnel. Favori du Saint-Léger des Trotteurs, plus vieux classique de l’histoire du trot, le partenaire de Paul Ploquin part au galop et perd un terrain considérable, ses chances de briller fondant comme neige au soleil. En tête, Feeling Cash et Yoann Lebourgeois font le show avec un dizaine de longueurs d’avance dans la ligne d’en face sur Féline du Citrus et la deuxième favorite Ferreteria qui mène la chasse. Après avoir fait la jonction avec le peloton, Fado du Chêne poursuit son effort mais sa tâche semble insurmontable tant l’avance de Feeling Cash est conséquente. Le pensionnaire de Philippe Allaire (détenteur du record de victoires avec huit succès) semble parti pour la gloire lorsqu’il s'enlève sans crier gare, à mi-tournant final, ne pouvant être remis par Yoann Lebourgeois. En selle sur Fado Chêne, Paul Ploquin ne se pose pas de question, prend la tête et file au poteau. Mais aux abords du disque, le pensionnaire de Julien Le Mer se raccourcit et manque de se désunir, son pilote jouant aux équilibristes et parvenant in extremis à éviter la faute. « Heureusement que c’est un champion, confesse abasourdi Julien Le Mer au micro d’Equidia. Fado du Chêne a fait voir qu’il est au-dessus du lot. On a pas dû voir ça souvent dans un Saint-Léger, c’est magique. » Paul Ploquin a vécu l’une des courses les plus difficiles de sa jeune carrière : « Je m’en sors bien mais on a frôlé la correctionnelle. C’est génial, c’est un Groupe I. Je suis content pour Julien (Le Mer), le cheval et mon père qui est là aujourd’hui, mais qu’est-ce que ça a été dur ! ». L’emportant dans la réduction de 1’14’’9, le représentant de la casaque Guedj précède Fiorella de Ted, Ferreteria, Favori de Fourches et First Daidou. (replay ici)

L'ultime Groupe de la réunion du Grand Prix des Ducs de Normandie, le Prix Henri Ballière, tombe dans l'escarcelle d'El Diablo d'Aut, qui épingle un succès de luxe à son tableau de chasse ce mercredi 16 mai. Après avoir longtemps patienté dans le sillage des animateurs, le partenaire d'Anthony Barrier fait la différence dans la phase finale et permet à son entraîneur Vincent Raimbault de décrocher son quatrième Groupe aux dépens des représentants de l'Ecurie Luck Eternal Star Jiel et Ezreal Jiel (replay ici). 

 

 

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut