Actualités
06/06/2018
Course
Meeting de Printemps
El Villagio et Fiaschetto brillent sur la cendrée parisienne

Temps forts de la nocturne de ce mardi 5 juin à Vincennes Hippodrome de Paris, les Prix Caecilia et Dido (Groupes III) ont été remportés par El Villagio et Fiaschetto, en pleine réhabilitation.

El Villagio et Fiaschetto brillent sur la cendrée parisienne

L'élevage de l'Ecurie Louis Baudron s'est distingué au cours de la nocturne du mardi 5 juin à Vincennes Hippodrome de Paris © APRH

S’ils étaient abonnés aux disqualifications ces derniers temps, El Villagio et Fiaschetto ont montré leur vrai visage mardi soir à Vincennes Hippodrome, réalisant chacun un numéro dans des styles différents. Le protégé de Louis Baudron, lauréat du Prix Caecilia, n’a pas manqué sa mise en jambe et a longtemps patienté derrière la tête d’un peloton animé par Epice Turgot, Estelada de Font puis le gros outsider Eurêka Vrie. Après avoir patienté dans le sillage d’Erode Ludois, Louis Baudron décale le fils de Love You à mi tournant final puis fond sur l’animateur qui part subitement au galop à l'entame de la ligne droite. Lancé en pleine piste, El Villagio fait parler sa classe et file au poteau, contenant facilement l’attaque du favori Elvis Madrik à son extérieur. « Le fait de lui avoir mis des oeillères l’a beaucoup aidé, confie Louis Baudron au micro d’Equidia après l’épreuve. Il efface aujourd’hui (mardi) ses récents faux-pas car ça c’était mal goupillé les trois-quatre dernières fois. Il avait la pointure d’un tel lot. Mission accomplie et il devrait normalement continuer à gravir les échelons. » Epice Turgot complète le podium au terme d’une belle empoignade avec Eden Basque, Everglades et Estelada de Font.

Fiaschetto ouvre quant à lui son palmarès dans le Prix Dido, une épreuve dans laquelle il a confirmé tout le bien que son mentor Thomas Coulon pensait de lui. Dauphin de First Daidou dans un Prix Félicien Gauvreau âprement disputé, échouant du strict minimum pour la victoire, le partenaire d’Anthony Barrier avait ensuite déçu dans le Prix Hémine puis le Saint-Léger des Trotteurs. Venu relayer Forbes Délo en tête dans la cuvette, Fiaschetto prend le large dans la ligne opposée pour ne plus jamais être revu, France Brésil devant se contenter du premier accessit en net retrait, précédant Flying Dream. Fiaschetto, fils d’Ubriaco, se couvre ainsi de gloire le même soir qu’El Villagio, élevé comme lui par un certain Louis Baudron

Visionnez le Prix Caecilia ici

Visionnez le Prix Dido ici

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut