Actualités
09/07/2018 à 09:04
EVENEMENTS
Le Pro du Moment
Jean-Michel Bazire : cap des 6 000 dépassé

Sur le site de LeTROT, ce 9 juillet 2018, son compteur de victoires affiche 5 955 ce chiffre ne concernant que ses succès acquis en France. Mais dans les faits, en intégrant sa presque cinquantaine de victoires supplémentaires acquises à l’étranger, le pilote Jean-Michel Bazire a franchi, samedi à Vichy, la barre des 6 000, grâce à Courchevel. Ce lundi matin, son compteur est passé à 6 004.

Jean-Michel Bazire : cap des 6 000 dépassé

D'une année sur l'autre, JMB enrichit un palmarès impressionnant, aussi bien dans la colonne des drivers que dans celle des entraîneurs. @APRH

Depuis le milieu des années 2000, JMB a relégué aux livres d'histoire les noms de ses grands aînés, les Gougeon (Jean-René et Michel-Marcel) qui étaient les références jusqu’alors en la matière, avec Jean-Claude Hallais. En 2007, le sarthois fonce déjà comme un bolide des 24 heures du Mans, en franchissant le cap des 3000, affichant à cette époque plus de 300 victoires chaque année. A ce rythme, il pointe à 4 000 en 2010, et s’il a (légèrement) ralenti l’allure depuis son accident vasculaire survenu en juillet 2012, il tourne encore à une moyenne de 250, chaque saison, ayant atteint le cap des 5 000 en 2014 et celui des 6 000 en ce début de juillet 2018.
Cette hégémonie a une conséquence directe : JMB compte dix-neuf sulkies d’or dans son armoire à trophées ! Le premier, il l’avait obtenu en 1998. Le second, en 2000, ayant été devancé l’année précédente par Jos Verbeeck. Depuis, le pilote est resté inapprochable, y compris pour Franck Nivard qui, pourtant, a tout fait pour lui ravir le titre en 2017. Cette année, les deux hommes sont encore au botte-à-botte, JMB ayant franchi à la fin de ce premier semestre le cap des 100, avec seulement trois petites longueurs d’avance. La différence se fera durant cet été où JMB a un avantage conséquent sur son cadet : son écurie de courses est riche de jeunes éléments qui, à cette époque de l’année, font en général une razzia en province.
Depuis des années, Jean-Michel Bazire mène en effet, avec autant de succès, deux métiers de front, avec pour priorité l’exploitation de ses trotteurs basés à Solesmes et à Grosbois. Le professionnel pourrait dépasser le cap des 3 000 succès d’ici la fin de cette saison (il en est à 2 924 actuellement), a terminé pour la première fois tête de liste des entraîneurs durant le dernier meeting d’hiver et occupe pour l’instant la tête du classement, aux gains, devant Sébastien Guarato, ses pensionnaires ayant déjà dépassé le cap des 3 millions d’euros de gains à la fin juin.
C’est en cela que "JMB" est incomparable, par rapport à d’autres as du sulky ne se consacrant qu’au pilotage, notamment aux Etats-Unis où le recordman des victoires est David Palone, avec 18 378 succès ! Bazire est devenu une référence mondiale pour sa capacité à mener, au plus haut niveau, deux carrières de front, aussi exigeantes l’une que l’autre. C’est dire ses talents d’homme de cheval, de chef d’entreprise, et sa force de travail qui inspirent le respect et l’admiration.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut