Actualités
11/07/2018 à 10:44
Course
International
Retrouvailles en vue pour Bold et Aubrion

Aubrion du Gers a été la vedette, samedi, du Grand Prix du Conseil Municipal de Vichy où il s’est succédé à lui-même. Dimanche, Bold Eagle s’est imposé tout en contrôle et sans avoir à forcer son talent, sur le mile de l’hippodrome de La Capelle dans la 2e étape du TGV. Le fameux hongre et le crack trotteur de l’écurie Pilarski vont désormais ce retrouver, sur terrain neutre, en Belgique, le 5 août à Mons.

Retrouvailles en vue pour Bold et Aubrion

Le 9 septembre dernier, sous une pluie battante, Aubrion du Gers avait battu Bold Eagle lors de leur unique confrontation dans le Prix d'Eté. @scoopdyga

Battre un record du monde, ce n’est jamais fréquent. Cet exploit, Aubrion du Gers l’a réalisé à Vichy, en fin de semaine dernière, trottant sur 3 000 mètres dans la réduction kilométrique phénoménale d’1’10’’9. Jamais un trotteur n’avait été aussi vite sur une aussi longue distance, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis. C’est dire l’état de forme actuel du pensionnaire de Jean-Michel Bazire, restant sur quatre victoires consécutives et aussi à l’aise sur les parcours de tenue que de vitesse. Dix jours avant sa démonstration sur les bords d l’Allier, le hongre de 8 ans s’était en effet imposé sur les 2 100 mètres de Kouvola (Finlande), dans le Kymi Grand Prix. Autant dire qu’il sait tout faire et adore les pistes plates, à plus forte raison à main gauche.
Pour Bold Eagle, tout va bien également… Tant à Vincennes dans le Prix René Ballière où il a réalisé son meilleur chrono (1’10’2) sur trois tentatives victorieuses dans ce Groupe I, que dimanche à La Capelle où une seule accélération de 200 mètres a suffi, à mi-ligne droite, pour s’envoler vers son 41e succès, le leader du trot Français a totalement rassuré ses fans et son entourage. Et comme il s’agit d’un cheval intelligent et dominateur, Bold a le moral au beau fixe.
Le hasard faisant parfois très bien les choses, les deux locomotives du Trot Français vont se retrouver, pour la seconde fois de leur carrière, le 4 août dans le Grand Prix de Wallonie. C’est logique pour Bold Eagle, déjà passé par la Belgique l’an dernier et donc tenant du titre. C’est nouveau pour Aubrion du Gers qui, l’été dernier, avait préféré aller se dégourdir les jambes aux Sables d’Olonne puis à Enghien dans le Prix Jean-Luc Lagardère, s’imposant à chaque fois.

Ces retrouvailles s’annoncent grandioses dans la mesure où Bold Eagle a une revanche à prendre datant de dix mois et du Prix d’Eté de septembre dernier, où il n’avait pu mettre à la raison le hongre de Jean-Michel Bazire sur les 2 700 mètres de la Grande Piste de Vincennes (revoir la course). Qui gagnera cette seconde manche, disputée sur une piste plate et une distance intermédiaire de 2 300 mètres, allant comme un gant aussi bien à l’un qu’à l’autre ? Selon le verdict (1 partout ou 2/0 à l’avantage d’Aubrion du Gers) , il sera alors temps de se projeter sur le rendez-vous suivant, à savoir le Prix d’Eté, programmé le 8 septembre.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut