Actualités
12/07/2018 à 07:42
Course
En région
De vieilles connaissances

Ce vendredi, pour la réunion d’ouverture du meeting d’été de Cagnes-sur-Mer, l’épreuve phare de la soirée est le Prix de Villeneuve-Loubet (Groupe III) où ils sont dix au départ, s’élançant tous au même poteau (2 925 mètres) et pour bon nombre d’entre-eux, de vieilles connaissances.

De vieilles connaissances

Uniflosa Gédé, photographiée ici à Craon, revient à Cagnes avec des ambitions, dès ce premier rendez-vous du meeting d'été. @scoopdyga

D’ailleurs, sur les dix prétendants (voir les partants), quatre d’entre eux ont disputé cette même épreuve l’an dernier (voir la course), Ultimate du Rib y prenant la 2e place devant Bocage d’Ortige (4e) tandis que Baby Lou Max et Boss du Méleuc étaient disqualifiés. Le premier cité vient de changer de casaque, passant des boxes de Joël Hallais à ceux de Christophe de Groote, après sa 7e place dans la 6e étape du GNT à Laval. Le second n’a pas couru depuis octobre dernier, remarque valant également pour Baby Lou Max absent de la compétition depuis ce début d’année tandis que Boss du Méleuc a gagné en mai à Hyères mais vient de se montrer fautif à Agen le 10 juin.  
Dans ces conditions, tous les regards vont plutôt se tourner vers la jument de Jean-Paul Marmion, Uniflosa Bella, non seulement la plus riche du lot, présentée déferrée des quatre pieds mais dont la bonne forme est sûre puisqu’elle vient de trotter en 1’10’’8 sur l’hippodrome d’Enghien dans le Prix de Washington, après avoir terminé 3e à Vichy à la mi-juin. Cette belle et bonne jument retrouve Jean-Charles Féron à son sulky, avec lequel elle a gagné à deux reprises sur cette piste de Cagnes l’hiver dernier, et terminé 2e puis 3e du Grand Prix de Vincennes. L’autre jument de la course pourrait être Cavalleria, elle aussi deux fois lauréate sur l’anneau Cagnois lors du meeting d’hiver, jugée digne de disputer plusieurs étapes du GNT (2e à Lyon puis 5e à Agen au printemps, 5e à Toulouse dernièrement). Elle fait partie des éléments majeurs de l’écurie de Nicolas Ensch, qui lui est associé. Brune des Forges, qui a gagné l’hiver dernier le GP de Vincennes ici même, battait ce jour-là Viking d’Hermès et Uniflosa Bella, mais s’élançait avec 25 mètres d’avance sur la pensionnaire de JP Marmion. A poteau égal, sa tâche est donc plus compliquée mais une place est à sa portée, remarque valable également pour Viking d’Hermès, préparé en vue de ce meeting dans l’espoir de faire aussi bien que l’hiver dernier où il avait aligné quatre succès d’affilée. Quant au normand Aigle Jénilou, déplacé par Louis Baudron, il constitue un point d’interrogation car il n’a pas été revu en piste depuis février dernier. Mais il a été préparé certainement avec soin pour être suffisamment compétitif, dès ce début de meeting.     

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut