Actualités
11/09/2018 à 09:59
Course
Meeting d'été
Prix de Normandie : le dernier classique monté pour les 5 ans

Tout comme le Critérium des 5 ans disputé deux semaines plus tôt, le Prix de Normandie représente une ultime opportunité pour cette génération de s’adjuger un classique du trot. Mais cette fois, au monté.

Prix de Normandie : le dernier classique monté pour les 5 ans

Bellissima France (Matthieu Abrivard) lors de son succès dans le Prix de Normandie 2016, avant sa consécration dans le Prix de Cornulier. @JLLLeTROT

Dans cette édition 2018, la promotion des « D » est concernée sur une distance équivalente à celle du Critérium des 5 ans, les 3 000 mètres de la Grande Piste. Avec la blessure de Draft Life, jusqu’alors leader incontesté dans cette discipline, les cartes vont être rebattues, ce samedi.

Sans remonter aux temps anciens de Bellino II, Potin d’Amour, Reine du Corta ou bien Uno Atout, champions complets au monté comme à l’attelé, ce Prix de Normandie présente toujours une belle carte de visite. En 2003, il consacre Kesaco Phedo qui, six mois plus tard, remporte le Prix d’Amérique. A chaque fois, aussi bien sous la selle comme au sulky, Jean-Michel Bazire est aux commandes.

En 2007, le Prix de Normandie ouvre une nouvelle page, celle de ces trotteurs débutant directement au monté dans ce Groupe I et capables de s’y imposer d’emblée. Olga du Biwetz crée ce précédent, associé à un tout jeune cavalier, Yoann Lebourgeois, aujourd’hui le pilote vedette de cette discipline. La jument remportera quatre ans plus tard le Prix de Cornulier. Save The Quick (2011) et Tiégo d’Etang (2012) lui emboîtent le pas, réalisant un semblable exploit. Ces deux éléments confirmeront ensuite dans le Prix de Cornulier, par des premières places d’honneur.

En 2016, Bellissima France remporte son premier Groupe I dans ce Prix de Normandie, préalable à son sacre dans le Prix de Cornulier 2017, associée à Matthieu Abrivard qui l’entraîne. Le Prix de Normandie est donc bel et bien un tremplin pour le championnat du monde des trotteurs montés, disputé le troisième dimanche de janvier de chaque année. Pour l’anecdote, Prince Gédé lauréat du Normandie 2008 et toujours titulaire du record dans ce Groupe I (1’13’’6) passe également le poteau en tête l’année suivante dans le Prix de Cornulier. Mais il est distancé pour ses allures sur le tapis vert. Il se vengera quelques semaines plus tard, en remportant le Grand Prix de Paris.

Voir les avant-partants

 

btn telecharger invitation nopdf

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut