Actualités
08/10/2018 à 11:51
Course
International
GP de l’UET : un tremplin vers les sommets

Lors de cette dernière décennie, le GP de l’UET, réservé aux 4 ans, a consacré trois cracks, qui ont ensuite remporté le GP d’Amérique : Maharajah, Bold Eagle (par deux fois) et Readly Express.

GP de l’UET : un tremplin vers les sommets

Bold Eagle, photographié ici à Vincennes lors de sa victoire dans sa batterie qualificative au GP de l'UET, s'était ensuite imposé à Wolvega, trois mois avant son premier sacre dans le GP d'Amérique. @scoopdyga

Ce Grand Prix de l’UET, où les chevaux doivent être inscrits dès leur année de naissance par leurs éleveurs, n’est plus simplement une fin en soi, comme cela pouvait l’être lors de sa création. A l’époque -la première édition a eu lieu en 1985 à Vincennes-, beaucoup de naisseurs ne jugeaient pas utile de payer un droit d’entrée pour ce championnat européen des 4 ans. En conséquence, les meilleurs 4 ans nés en Europe n’étaient pas toujours éligibles à ce Groupe I. Son allocation importante (2 millions de Francs à l’époque, soit plus de 300 000 euros) en faisait donc un objectif à part entière.  

Mack The Knife, entraîné et drivé par le numéro un suédois des années 89/90, Stig Johansson, a fourni le premier lauréat de ce Groupe I, couru sur les 2 100 mètres de la Grande et de la Petite Piste du Plateau de Gravelle, dans la réduction d’1’16’’6. D’ailleurs, avec 13 succès, l’entraînement suédois a une longueur d’avance sur la France (douze succès). Les autres pays d’Europe sont à la traîne, avec trois victoires pour l’Italie, deux pour la Finlande et l’Allemagne et une pour les Pays-Bas.

C’est en Italie que Rangone (Jean-Pierre Dubois) est allée cueillir en 1987 de premiers lauriers pour la France dans ce GP de l’UET, avant Tipouf (1989), Ultra Ducal (1990), Derby du Gite (1995), Elision (1996), Kiss Me Melody (2002), Oiseau de Feux (2006), Qualita Bourbon (2008), Bold Eagle (2015) et Drôle de Jet (2017). La jument suédoise Ina Scot a été la première à réaliser le doublé GP de l’UET (1993)/GP d’Amérique (1995), alors âgée de 6 ans. Elle a été imitée ensuite par le trotteur allemand Abano AS (2001/2003). Maharajah, lauréat du GP de l’UET à 4 ans en 2009, a attendu en revanche cinq ans pour s’imposer dans le GP d’Amérique, en 2014 à l’âge de 9 ans.

Bold Eagle est le premier lauréat du GP de l’UET à avoir gagné dès l’année suivante, à 5 ans, le GP d’Amérique, avant de réaliser le doublé. Readly Express l’a privé de triplé en janvier dernier, après avoir gagné le GP de l’UET en 2016. A noter enfin que ce GP de l’UET se dispute ce vendredi pour la 7e fois à Vincennes Hippodrome de Paris. Les autres éditions courues en France ont eu également pour cadres Mauquenchy (2014), Le Croisé-Laroche (2010), Laval (2006) et Caen (2001 et 2002).   

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut