Actualités
09/10/2018 à 12:41
Course
International
GP de l’UET : Who’s Who face à Earl Simon et Eridan

Douze trotteurs de 4 ans sont au départ, vendredi soir, du GP de l’UET (2 100 mètres, 400 000 euros d’allocations). Le suédois Who’s Who joue à l’extérieur face à quatre Français, emmenés par Earl Simon et Eridan.

GP de l’UET : Who’s Who face à Earl Simon et Eridan

Who's Who lors de son succès dans sa batterie qualificative remportée fin septembre à Solvalla. @Lars Jakobsson/TR Media

Pour l’instant, la Suède mène d’une longueur face à la France en nombre de victoires dans ce Groupe I (13 à 12), créé en 1985 (voir les partants). Who’s Who (5) tentera de creuser l'écart pour le pays scandinave. Il est le grandissime favori côté scandinave. Ce pensionnaire de Pasi Aikio, installé sur l’hippodrome de Solvalla, est d’ailleurs le seul vainqueur de Groupe I au départ. Il a remporté début septembre le Derby des 4 ans sur l’hippodrome de Jägersro. Impérial dans sa batterie qualificative courue à Solvalla fin septembre, ce trotteur très doué (10 victoires) va tout faire pour marcher dans les traces de son père, Maharajah auteur du doublé Derby Suédois/GP de l’UET en 2009. Comme lui, il porte les couleurs de la fameuse écurie de Groupe Travkompaniets et sera associé à Orjan Kihlstrom. C’est la première fois que Who’s Who se déplace à l’étranger, mais tout laisse à penser qu’il n’aura pas de mal à s’adapter à la piste de Vincennes Hippodrome de Paris.

Si Earl Simon est entraîné par le suédois Jarmo Niskanen et porte une casaque suédoise, il est un pur Trotteur Français entraîné à Grosbois depuis ses débuts, élevé en Normandie et drivé ce vendredi par Franck Nivard. Ce fils de Prodigious s'est classé 4e du Critérium des 4 ans. Il est à la recherche de son premier Groupe I et a, lui aussi, remporté son éliminatoire avec la manière. Ayant connu des ennuis de santé à l’âge de 3 ans, c’est un sujet tout neuf, en pleins progrès et il a tiré un excellent numéro derrière l’autostart (le 3). Ce sera sans doute le préféré, côté français, avec Eridan second de la batterie gagnée par Broadwell, au terme d’une fin de course ébouriffante. Eridan avait passé, en décembre dernier, le poteau en vainqueur dans le Critérium des 3 ans, avant d’être disqualifié pour ses allures. Mis au repos au printemps pour cause de reproduction, ce fils de Ready Cash vient donc de prouver qu’il a déjà retrouvé la grande forme. Son numéro (7) n’est pas idéal mais comme il s’agit d’un redoutable finisseur, ce n’est sans doute pas plus mal pour lui, à condition de trouver les bons dos…

Broadwell (3), né en Allemage mais entraîné aux Pays-Bas, partira aussi avec des ambitions car ses autres succès acquis à Enghien cet été (Prix de Villiers et de Milan) avaient été convaincants. Le suédois Chianti (2), entraîné et drivé par Bjorn Goop, n’a rien non plus à se reprocher. Il a terminé 2e de Who’s Who dans le Derby et gagné sa batterie qualificative à Solvalla. Voilà pour les chevaux les plus en vue, soit deux suédois, deux français et un allemand. Esmondo (7) et Easy des Racques (11) complètent le clan tricolore.

Partagez

FIL INFO

Aller en haut