Actualités
11/10/2018
Course
En région
Aubrion du Gers défend son titre dans le GP du Sud-Ouest

Auréolé de neuf victoires consécutives et tenant du titre, Aubrion du Gers a toutes les cartes en main pour remporter le Grand Prix du Sud-Ouest, Groupe II disputé dimanche sur l’hippodrome de Bordeaux-Le Bouscat.

Aubrion du Gers défend son titre dans le GP du Sud-Ouest

Aubrion du Gers, photographié ici à Vincennes le jour du Prix d'Eté. @JLL LeTROT

Comment imaginer qu’il puisse interrompre ce dimanche sa série victorieuse, dans ce 41e Grand Prix du Sud-Ouest, doté de 200 000 euros ? Difficile de trouver des raisons plausibles tant Aubrion du Gers vient d’écraser de sa superbe toute opposition depuis plusieurs mois. Très bien loti par le tirage au sort avec le numéro 3, impressionnant en dernier lieu dans le GP de la Fédération Anjou-Maine à Laval, et très à l’aise piste plate et sur les parcours à main droite, le pensionnaire de Jean-Michel Bazire coche toutes les cases pour faire plaisir à son co-propriétaire, Jean-Pascal Bragato, installé dans le Gers, et à sa sœur Marie-Brigitte Anty, son éleveur.

De ses neuf adversaires, s’il en existe un à surveiller du coin de l’œil car elle n’a encore jamais croisé la route du double millionnaire, c’est bien Ranch Kelly, une jument finlandaise ayant fait grosse impression il y a deux semaines pour ses débuts à Vincennes. Agée de 10 ans, cette ballerine a en effet été vraiment épatante sur les 2 100 mètres de la grande piste, même si le lot était nettement moins relevé que celui de dimanche. Mais le style de son succès a marqué les esprits, tout comme son chrono (1’10’’1). C’est dire si cette jument arrivée seulement à épanouissement cette année est à prendre au sérieux. Elle a hérité du numéro 1 derrière l’autostart.
Autre lauréat de Groupe I, Carat Willams (6) est un trotteur sortant de l’ordinaire lui aussi. Mais il n’a pas couru depuis le mois de juin et est en phase de préparation pour ce meeting d’hiver. Cela dit, le bordelais d’origine, Sébastien Guarato n’est pas du genre à faire des rentrées à ses bons chevaux sans être certain qu’ils soient déjà dans des conditions bien avancées. Dès lors, ce lauréat du Critérium des 5 ans a une belle carte à jouer, tout comme Venosc de Minel, récent 2e du GP de la Fédération du Nord à Amiens. Il a en outre déjà terminé 2e d’Aubrion du Gers, dans le Kymi Grand Prix en Finlande, au mois de juin dernier.

Derrière ce quatuor de choc, Une Sérénade (5), qui reste sur une tentative sous la selle quelconque, a semblé moins à son affaire depuis l'été, mais n’est pas à condamner trop vite. La remarque est valable aussi pour Tony Gio (7), pas revu depuis cinq semaines et sa 3e place dans le Prix d’Eté. Et que dire d’Aribo Mix (10) qui peut se prévaloir d’avoir fait jeu égal, en avril à Agen, face à Aubrion du Gers où il partait avec 25 mètres d’avance sur son contemporain ? Depuis cet exploit, le pensionnaire de Dominik Cordeau n’a pas été capable de rééditer une telle valeur. 

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut