Actualités
05/02/2019
Trotteur francais
Infos
Bird Parker met un terme à sa carrière de course

Il a été l’un des champions ayant tenu en haleine les fans du trot ces dernières années. Bird Parker met un terme à sa superbe carrière sportive et va donc poursuivre son autre métier, celui de reproducteur.

Bird Parker met un terme à sa carrière de course

©JLL-LeTROT / Bird Parker, quadruple lauréat de Groupe I

Cet hiver encore, il a tenu le haut de l’affiche : d’une régularité exemplaire dans les différentes courses qualificatives au Grand Prix d'Amérique, Bird Parker ponctuait cette séquence par une victoire dans le Grand Prix de Belgique. Ce succès sous les couleurs d'Elisabeth Allaire sera le 21ème et dernier d’un palmarès cinq étoiles.

Fils de Ready Cash et d’une fille de Fakir du Vivier, Belisha, Bird Parker se qualifie en 1’19’’ en juin de ses 2 ans, puis débute au trot attelé, suivant le cursus habituel des pensionnaires estimés par son entraîneur Philippe Allaire. C’est finalement au trot monté qu’il remporte son premier Groupe II (Prix Félicien Gauvreau), puis son premier Groupe I (Saint-Léger des Trotteurs).

Il poursuit cette moisson dans cette spécialité l’hiver suivant, remportant le Prix de Vincennes devant Best of Jets, Bilibili et Booster Winner. Revenu à l’attelé, il profite de l’absence de Bold Eagle pour s’octroyer le Critérium des 4 Ans 2015, puis enchaîne par deux Groupes III durant le meeting estival d’Enghien (Prix de Milan et de Genève). Suivant ensuite le parcours classique hivernal où il figure très honorablement, il retrouve le chemin de la victoire au printemps 2016, remportant coup sur coup le Prix des Ducs de Normandie à Caen et le Harper Hanovers à Solvalla (Suède). Il s'impose ensuite dans le Prix d'Europe à Enghien. Trotteur de tenue, appréciant les longues distances, il aura aussi accroché à son tableau de chasse le Grand Prix de Paris au mois de février de ses 7 ans, repoussant l'attaque de Bélina Josselyn : le 4ème Gr.I de sa carrière.

Entre-temps, il avait aussi survolé le Tour Européen du Trotteur Français 2017, gagnant trois étapes à Mons (Belgique), Avenches (Suisse) et Gelsenkirchen (Allemagne).

Bird Parker en chiffres

  • Courses : 80
  • Victoires : 21 (4 Groupes I)
  • Places : 24
  • Gains : 2 079 705 €
  • Record : 1’109’’5 (1609m. autostart)

Bird Parker a établi dans sa carrière l’équilibre parfait entre les disciplines puisque l’élève de Christophe Toulorge et de la famille Allaire s’est imposé au plus haut niveau deux fois attelé et deux fois monté.

L'analyse de son pedigree parue dans Trot Infos

Le pedigree de Bird Parker est garant des multiples qualités qui sont les siennes. Le côté paternel lui confère les vertus inhérentes au « jeune » sang américain, véhiculé par Ready Cash et ses ascendants, Mickey Viking, Workaholic ou encore, plus lointainement, Star’s Pride. En émane, assurément, la précocité dont fit preuve, en son temps, le champion, à l’instar de sa vitesse et de sa maniabilité. Le côté maternel est exempt, en revanche, des courants standardbreds récents, étant exclusivement dédié au sang traditionnel. En découlent, sûrement - notamment via Fandango, Carioca II, Kerjacques, voire Varus (auteur du doublé du Critérium des 4 Ans et du « Président ») -, la dureté et la ténacité de Bird Parker, ainsi que son aptitude à porter l’homme, en dépit de sa taille relativement réduite. À l’aune de son palmarès, son pedigree est, de la sorte, l’illustration d’un équilibre parfaitement abouti entre influences modernes et anciennes.

L'association avec Jean-Philippe Monclin

Une grande partie de la carrière française de Bird Parker aura été associée à Jean-Philippe Monclin. Le driver angevin avait déclaré après leur succès commun dans le Grand Prix de Paris : 

Bird Parker est vraiment un cheval incroyable qui sait tout faire. Il m’offre le premier Groupe I de ma carrière. Pour moi, c’est inoubliable. Comme le Grand Prix de Paris est une course un peu spéciale, il fallait ne pas trop dépenser d'énergie au départ et dans les trois premiers quarts du parcours. Au deuxième tour, j’ai pris la décision de sortir devant Matthieu Abrivard (Briac Dark) parce qu’après, je n'aurais pas eu les coudées franches et je risquais de nous faire enfermer. Ensuite, il a fait ce qu’il sait faire, ne rien lâcher et mettre tout son cœur. Un crack ! C’est vraiment un cheval attachant.

Bird Parker va désormais pleinement se consacrer à sa carrière d'étalon qu'il a déjà lancée depuis 2015. Il compte à ce jour 10 victoires en qualité d'étalon et deux de ses produits évoluent au meilleur niveau : Gatsby Perrine et Get Happy.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut