Actualités
08/02/2019
Course
Meeting d'Hiver
Erminig d'Oliverie face aux seules juments

Alors qu'elle sera au cours de cette grande réunion dominicale au départ du Grand Prix de France, Belina Josselyn est aussi une référence pour le Prix Jean Le Gonidec, l'ayant emporté en 2016.

Erminig d'Oliverie face aux seules juments

©Aprh - Erminig d'Oliverie est la numéro 1 des juments nées en 2014

Leader du classement Cracks Series dans la promotion de 5 ans, lauréate du Critérium des 3 ans, 2ème de celui des 4 Ans, Erminig d'Oliverie est ce qu'on appelle une référence. Et si son meeting d'hiver n'a pas été totalement à la hauteur des espérances de ses plus fervents supporters, notamment en étant disqualifiée dans le Critérium Continental qui constituait une cible majeure, il n'en demeure pas moins que la protégée de Franck Leblanc vient de livrer une prestation de choix. Elle s'est en effet immiscée entre Vainqueur R.P. et Express Jet dans le Prix de Croix avant que ces deux-là ne prennent les deux premières places du Prix de Rouen (dimanche dernier). Cette ligne va-t-elle se confirmer ici ? Réponse à travers la performance d'Erminig d'Oliverie. 

Ce Prix Jean Le Gonidec a changé de formule l'an passé. Après avoir réuni quelques-uns des meilleurs mâles et juments de 5 ans sur un tracé de 2175m, configuration dans laquelle la lauréate du Grand Prix d'Amérique 2019 Belina Josselyn s'était imposée en 2016, cette course de Groupe II propose désormais une rencontre sur 2700m et seulement réservée aux juments donc. Elena de Piencourt vient de s'imposer à un niveau inférieur mais avait réalisé une prestation honorable dans le Critérium Continental, Eclipse Danica avait été la dauphine d'Erminig d'Oliverie dans le Prix Guy Le Gonidec alors qu'Effigie Royale, lauréate du Prix d'Agen, va participer à sa première course de Groupe. Elles seront douze en lice, dont neuf seront déferrés des 4 pieds et une seule jument, Elea Madrik sera présentée ferrée. 

Voir les partantes du Prix Jean Le Gonidec

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut