Actualités
14/03/2019
Course
Infos
L'après Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur

Le Groupe I Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur a clos une série de grands rendez-vous internationaux entre Vincennes Hippodrome de Paris et Cagnes-sur-Mer. Que vont désormais faire les champions ? Réponses pour cinq d'entre eux.

L'après Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur

©Aprh - Le podium des gens heureux entourant Readly Express dimanche dernier à Cagnes-sur-Mer : comme un au-revoir à la France

Readly Express (1er)

C’était très (très) certainement la dernière fois que Readly Express se produisait en France. Son entourage a en effet sifflé la fin de la période française et a annoncé dès dimanche que les valises devaient être prêtes pour repartir en Suède dès ce milieu de semaine. L’objectif est déterminé : gagner l’Elitlopp à Solvalla le dernier dimanche de mai. Sa capacité à briller sur 1609m ayant été désormais bien validée, c’est le grand objectif de toute son équipe scandinave. Après, ce sera repos définitif et carrière d’étalon à gérer. En cas de succès dans l’Elitlopp, Readly Express aurait ainsi gagné les plus belles courses de Suède et de France.

Dijon (2ème)

Auteur d’une grande prestation, le champion de Romain Derieux a comme gagné une autre course cette semaine puisqu’il a reçu les honneurs d’une invitation pour l’Elitlopp. Il n’est que le 3ème à recevoir son carton d’invitation après les deux monstres sacrés scandinaves que sont Readly Express et Propulsion. Ce qui constitue un grand honneur et prouve le respect généré par sa prestation signée dimanche dernier.

Bahia Quesnot (3ème)

Examen plus que réussi pour Bahia Quesnot sur la distance. Junior Guelpa s’est dit très fier de sa jument qui l’a surpris en s’élançant aussi vite derrière la voiture. Il pourrait être invité pour le Grand Prix de la Loterie en Italie et espère recevoir lui aussi un ticket pour l’Elitlopp. Si elle dispose d’engagements d’ici la fin mars, Bahia Quesnot ne devrait pas être revue ce mois-ci.

Uza Josselyn (4ème)

Son entraîneur René Aebischer avait fait de ce Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur un objectif principal. Mais sa jument n’a pas pu mieux faire que 4ème. L’entraîneur suisse plaide coupable : "J’ai voulu lui changer son embouchure et je n’aurais pas dû. On avait essayé à l’entraînement et même derrière l’autostart, ça allait très bien mais en course, il en a été tout autrement." Prochain objectif : le Prix de l’Atlantique à Enghien le 20 avril.

Bold Eagle (Disq.)

Le double vainqueur du Grand Prix d’Amérique n’a jamais été en mesure d’ambitionner une place à l’arrivée dimanche dernier à Cannes, finissant son parcours ralenti par son driver Franck Nivard et avant même de se perdre dans ses allures. "Trop mauvais pour être exact " a résumé en substance son entourage qui, après avoir évoqué une possible fin de carrière, veut prendre le temps de la réflexion et surtout celui des analyses de santé pour y voir plus clair.

Enfin, au rang des informations sur les champions du meeting d'hiver, le quotidien Paris-Turf a annoncé que Belina Josselyn souffrait d'une légère fêlure du métacarpien rudimentaire qui nécessiterait plusieurs semaines d'arrêt et que la lauréate du Grand Prix d'Amérique 2019 ne serait pas revue avant l'automne prochain.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut