Actualités
12/04/2019
Trotteur francais
Rencontre
Le label Delo d'Elodie Mangeard de Barros

Nouveau focus spécial élevage dans nos pages actualités de www.letrot.com. Après les Bella et Bello de Rémi Boucret, gros plan sur les "Délo" d'Élodie Mangeard de Barros.

Le label Delo d'Elodie Mangeard de Barros

©Scoopdyga - Elodie Mangeard Barros ici au centre avec Conception Delo, lauréate à Vincennes

Au cours de ce week-end, les "Délo" seront un peu partout en France : du Croisé-Laroche avec Gainful Délo à Cavaillon pour Bise Délo en passant par Lisieux pour Dragueur et Chatillon-sur-Chalaronne avec Falcon. Un peu plus de six ans après la première apparition du label sur un programme de courses officielles et un premier succès signé Virtuose Délo, Élodie Mangeard de Barros a vu son élevage prendre son envol et se développer à grande vitesse. La vitesse voulue par cette trentenaire originaire d'Alençon, au coeur d'une région où le cheval tient une place prépondérante, qui sait ce qu'elle veut et a su faire preuve de détemination pour appliquer ses idées et faire naitre ses ambitions en même temps que ses poulains et pouliches. Dans un récent numéro de Trot Infos, elle expliquait : "J’ai toujours vu l’élevage d’une certaine manière, avec des idées sur la façon dont je voulais que ce soit fait. Soit vous voulez juste faire naître des chevaux, soit vous voulez élever des chevaux de courses. Je ne sais pas faire les choses à moitié. Je ne sais pas les faire par-dessus la jambe, je suis trop entière. Je suis compétitrice dans l’âme. La compétition est très importante, sinon on ne ferait pas ce métier. Le meilleur conseil que l’on m’a donné est de me dire qu’on ne gagnait pas d’argent dans les chevaux. Mettre en doute le fonctionnement d’un haras m’a servie. Pourquoi on n’y arriverait pas ? La seule règle dans la vie est de se donner les moyens, et je ne parle pas de moyens financiers. La volonté, la persévérance, c’est ça que j’appelle se donner les moyens. C’est ce qui fait avancer dans la vie. Ne jamais rien lâcher."

Aujourd'hui installée au Haras des Authieux, haut lieu historique de l'élevage français, Elodie Mangeard de Barros ne cache pas son habitude de scruter le classement des éleveurs. L'objectif ? Les sommets, tout simplement. C'est Dreamer Délo qui a offert à l'élevage une première distinction semi-classique et avant même de tripler la mise à ce niveau. Et pour continuer de produire des chevaux de ce niveau, Élodie Mangeard de Barros expose clairement sa philosophie : "Un cheval de courses de haut niveau, ce n’est pas de l’à peu près, et cela commence dès la conception du croisement sur lequel nous travaillons tous les deux ensemble (NDLR : avec son mari) jusqu’à la compétition. La méthodologie de travail doit être le plus en lien avec ce dont le cheval a besoin. C’est la base. La différence se fait au niveau de l’exigence du bien-être du cheval."

Les plus belles victoires de l'élevage

Suivre les chevaux dépendant de l'élevage "Délo".

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut