Actualités
14/04/2019
Trotteur francais
Portrait
Gala Tejy enrichit son CV d'un nouveau succès de Groupe II

Vainqueur en fin d'hiver face aux mâles, Gala Tejy a signé une nouvelle victoire de Groupe II sous la selle face aux meilleures pouliches aussi cette fois. Il revêt le costume de premier leader de sa promotion au trot monté.

Gala Tejy enrichit son CV d'un nouveau succès de Groupe II

©Scoopdyga - Le puissant Gala Tejy, vainqueur samedi de son 2ème Gr.II consécutif

Sa démonstration de force et de vitesse (réduction kilométrique record de 1'15''3 à ce moment de l'année -février-) dans le Prix Félicien Gauvreau avait déjà marqué les esprits. Pour son retour sur la piste de Vincennes Hippodrome de Paris, Gala Tejy était donc très attendu. Si son jockey attitré Paul Ploquin a voulu prendre ses plus grandes aises possibles dans la descente (voir le replay), le poulain a ensuite fait preuve d'une supériorité nette pour s'offrir le deuxième succès de sa carrière.

C'est en effet l'une des particularités du CV de ce trotteur de 3 ans. Avant ses deux victoires consécutives au meilleur niveau, Gala Tejy n'avait pas réussi à passer le poteau en tête. Pour mieux le connaître, retour à la case départ. Sa carrière de course a débuté, comme pour tous les jeunes trotteurs en herbe, le jour de sa qualification, le 1er juin 2018. Christophe Chalon, son entraîneur-propriétaire dont on se rappelle les beaux résultats enregistrés par un cheval comme Osiris de Corbery puis Pop Star Mess justement au monté, a choisi Laval pour tenter de décrocher le fameux passeport pour les courses à son protégé. Quoi de plus logique : il est ici chez lui en Mayenne. Le poulain fait alors impression et le chrono d'1'17''7, flatteur pour un 2 ans en juin sur cette piste, ne fait que conforter l'impression visuelle.

Gala Tejy est né tout près, pour le compte de Valérie Chalon, l'épouse de Christophe. Son père Atlas de Joudes a très vite fait partie des meilleurs de sa promotion et gagna lui aussi au niveau semi-classique (Prix Paul Viel) à 3 ans mais à l'attelé. Gala Tejy est le 2ème produit de sa mère Aurore des Charmes, restée quant à elle inédite, dont la grand-mère Slave est une des matrones très recherchées par les éleveurs. Celle-ci est en effet à l'origine de très nombreux bons voire très bons chevaux de course comme (liste non exhaustive) : Gogo, North America, Dance Marathon, Une Lady en Or, Boléro Love, Orelady, etc... Voir le pedigree de Gala Tejy.

Arrivé sur les programmes en octobre dernier, débutant à Cordemais par une 2ème place, Gala Tejy a appris ses gammes progressivement, devant savoir comment gérer son physique puissant pour son jeune âge. Deuxième à l'attelage de l'estimé Garibaldi à Vincennes fin janvier (sa 4ème place sur le podium en huit tentatives à ce moment-là), il passe sur la discipline du trot monté dans la foulée en s'imposant consécutivement dans les Prix Félicien Gauvreau et Hémine donc. Pour son jockey Paul Ploquin, les années se suivent et se ressemblent avec les jeunes 3 ans : l'an passé, il gagnait aussi ce Prix Hémine avec celui qui allait devenir triple vainqueur de Groupe I sous la selle, Fado du Chêne. Gala Tejy saura-t-il en faire autant ? Premier élément de réponse lors du Saint-Léger des Trotteurs du 15 mai prochain à Caen.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut