Actualités
19/04/2019
Evenement
Trophée Vert
Focus sur Ecommoy, hôte dimanche du Trophée Vert

Alors qu’il y aura donc des courses partout en France durant ce week-end de Pâques, Ecommoy sera sous le feu des projecteurs grâce à l’étape du Trophée Vert organisée sur sa piste dimanche.

Focus sur Ecommoy, hôte dimanche du Trophée Vert

©DR - Le poteau d'arrivée de l'hippodrome d'Ecommoy

L’hippodrome sarthois d’Ecommoy entretient d’ailleurs une histoire particulière avec le Trophée Vert. C'est d'ici qu'a régulièrement été donné le départ pour le circuit des plus belles pistes de trot en herbe de France qui devait donc se faire sur l’une des plus réputées d’entre elles : Ecommoy. En 2005, par exemple, Ksar d’Olivier l’emportait, drivé par le jeune Matthieu Abrivard, toujours très en réussite sur cette piste (voir ci-dessous) et devançant Joe l’Amoroso qui allait être sacré en fin de tournoi. Depuis de nombreux futurs lauréats du Trophée Vert ont gagné lors de l’étape d’Ecommoy : ce fut le cas de New des Landes en 2007 et en 2009, de Punchy en 2011 et de Tagada Tagada gagnante de l’étape sarthoise en 2015 avant d’être sacrée dans le tournoi 2016. C’est donc une route presque obligée pour les prétendants au sacre en septembre.

Proposant une grande piste corde à droite, Ecommoy lance sa saison de courses chaque année à Pâques et relève le défi de proposer deux réunions consécutives, dimanche et lundi. Seule une très grande qualité de terrain peut se permettre d’absorber le passage d’environ 200 trotteurs en l’espace de 48h.

TOP 5 des Pilotes à Ecommoy depuis le 1er janvier 2017

Les dates de courses à Ecommoy en 2019

  • Dimanche 21 et lundi 22 avril
  • Dimanche 2 juin
  • Dimanche 23 juin
  • Dimanche 7 juillet
  • Dimanche 18 août
  • Dimanche 15 septembre

L’anecdote

Encore vainqueur ce mercredi soir à Chartres au sulky du doué Ginger Up, Jean-Pierre Dubois, 79 ans, a gagné sa première course sur la piste d’Ecommoy. Voici le souvenir qu’il en avait lors d’une grande interview réalisée pour le magazine Trot Infos.

Trot Infos : Vous avez gagné votre première course à 13 ans, avec Faon Kairos, à Écommoy. Travailliez-vous alors avec votre père, Jean-Julien, à l’époque ?

Jean-Pierre Dubois : Oui, on avait quelques chevaux en Normandie. On n’avait pas de piste, on partait à Joinville-le-Pont l’hiver et on courait deux ou trois chevaux à Vincennes. À l‘époque, on pouvait gagner une course et après on avait la licence d’apprenti (à 14 ans) (N.D.L.R. : à cet âge, en 1954, il gagna 25 courses au monté à Vincennes). J’avais remporté alors plusieurs courses avec Faon Kairos. C’était un petit cheval qui venait de chez Tcherkassof. Il avait peur des élastiques et partait souvent au galop, mais c’était un cheval d’ apprenti, un cheval qu’il ne fallait pas commander. Faon Kairos était un petit-fils de pur-sang par sa mère et il n’a pas mal produit ensuite (N.D.L.R. : père notamment du classique Volnay II).

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut