Actualités
15/05/2019
Trotteur francais
Institution
Compte rendu du Comité du 14 mai

Ce mardi 14 mai, dans l’après-midi, se tenait un Comité LeTROT. Celui-ci a fourni l’occasion de valider les comptes de la Société pour 2018 et de prendre bon nombre de décisions techniques, concernant notamment le programme du second semestre 2019.

Compte rendu du Comité du 14 mai

Des comptes approuvés

Le déficit de l’exercice 2018 s’est élevé à 26 millions d’euros, en retrait de 1,8 million d’euros par rapport au résultat 2017. Ce résultat est la conséquence notamment, d’une part de la baisse des enjeux hippiques (-2,6%) qui entraîne une perte de compétitivité sur les enjeux du PMU de 11,2 millions d’euros pour LeTROT, d’autre part de la décision de fermer une filiale du PMU au Brésil, dont le coût s’est élevé à 23 millions d’euros, réparti sur les deux Sociétés Mères. Sans cette charge exceptionnelle, le déficit aurait été ramené à 14 millions d’euros. Les socio-professionnels ont été impactés par cette baisse d’activité dès 2018, se traduisant par une baisse des allocations et primes à l’éleveur (5,2 millions), des aides à la TVA pour les propriétaires non-assujettis (2,6 millions) et des aides à l’élevage (1,4 million).

Pas de nouvelle baisse des allocations en 2019

En vue de présenter des comptes à l’équilibre en 2019, une baisse des allocations de 26 millions d’euros a été mise en œuvre, dès le mois de janvier. Celle-ci ne sera pas rediscutée dans les semaines et mois à venir, contrairement à une rumeur, faisant état d’une nouvelle diminution des allocations à compter du 1er juillet. Dominique de Bellaigue l’a réaffirmé solennellement.

En revanche, à la suite d’une concertation menée entre la Commission des Programmes et du Code, les Présidents des Comités Régionaux et le Syndicat des Entraîneurs, une revalorisation des courses PMH sera appliquée au second semestre 2019, concernant les épreuves pour 7 et 8 ans (+3,7%) et 9 ans (+3%). En moyenne, les courses principales disputées sur des hippodromes de 2e et 3e catégorie verront leur nominal progresser de 1 000 à 2 000 euros.

Concernant le programme d’été/automne géré par la Société Mère (31 réunions à Vincennes, 26 à Enghien, 23 à Cabourg et 5 à Caen), 24,1 millions d’euros d’allocations seront distribués (en baisse de 3,5 millions sur 2018), conformément au budget voté en début d’année. La poursuite d’optimisation du programme afin d’obtenir de meilleurs enjeux sera poursuivie, avec un transfert de quelques courses au trot monté vers des épreuves au trot attelé, des modifications de sommes d’appel chez les 2, 3 et 4 ans, la suppression de quelques épreuves ayant réuni peu de partants et un repositionnement, à titre d’exemple, du Prix de Washington, programmé le 27 juillet.

Fin avril, les enjeux au trot ont baissé de seulement 0,2%, malgré une diminution de 20% de l’offre Premium. Invité à ce Comité, Cyril Linette, PDG du PMU, a présenté l’activité de ces quatre premiers mois 2019 et sa vision de l’évolution des enjeux hippiques.    

On retiendra encore de ce comité les mesures suivantes :

-        La proposition de Dominique de Bellaigue de nommer un médiateur au sein de LeTROT en charge d’accélérer les mesures de mutualisation entre Sociétés Mères et le PMU.

-        Sur proposition de la Commission du bien-être animal, seront désormais interdits les piquants de rênes à pointes plastiques. Une réflexion devra être également menée sur l’usage de la cravache et le nombre de coups autorisés.

-        La société mère du Trot, sur proposition de la commission du bien-être animal va décider des actions à mener et des moyens à y associer, pour la reconversion des trotteurs. Des propositions seront faites au Comité du mois de septembre.

-        La suppression de la notion de chevaux couplés au Pari Mutuel

-        Une actualisation de la règlementation concernant les casques de protection obligatoires en course, à compter du 1er janvier 2020.

-        Le comité va réfléchir à limiter à 16 le nombre de partants dans les épreuves susceptibles d’être retenues pour le pari Quinté. La commission des programmes et du code se réunira à ce sujet au début du mois de juin.

 Pour lire l’exposé général du Président de Bellaigue, cliquez sur ce lien.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut