Actualités
22/05/2019
Course
Meeting de Printemps
Les meilleures pouliches de 3 ans dans le Prix Ozo

Après les mâles ce mardi soir dans le Prix Kalmia et le succès de Gotland, les meilleures pouliches de 3 ans poursuivent leur route semi-classique à l’occasion du Prix Ozo.

Les meilleures pouliches de 3 ans dans le Prix Ozo

©Scoopdyga - Girls Talk, Gee (à gauche) et Graine de Crack (au centre au second plan) avaient pris les 3 premières places du Prix Masina

Et ça sent l'esprit de revanche dans ce Groupe II puisque les trois premières et la favorite battue du Prix Masina se retrouvent aux prises. Disputée sur les 2100m de la Grande Piste, cette épreuve avait échappé à la lauréate du Prix Comte Pierre de Montesson - Critérium des Jeunes Green Grass, fautive en haut de la montée alors qu’elle occupait la pole position. Son driver Gabriele Gelormini avait nourri ensuite de nombreux regrets. Pas ses adversaires bien sûr, au premier rang desquelles Girls Talk qui allait renouer avec la victoire en devançant notamment Gee et Graine de Crack, elles aussi engagées donc vendredi. Nombre de ces pouliches ont l’habitude de s’affronter, au contraire de nouvelles venues à ce niveau de compétition comme Garincha Sport, récente lauréate sur le parcours des 2700m de la Grande Piste (celui du Prix Ozo) ou encore la très régulière Gloria du Goutier, 2ème la semaine passée à Caen derrière le bon Gallant Way.

Voir les partantes du Prix Ozo 2019

Ozo, la magnifique

Cette belle épreuve porte le nom d’une des plus grandes championnes du trotting français. Ozo fut très précoce, gagnant dès l’âge de 2 ans, évolua dans les deux spécialités attelé et monté dès l’âge de 3 ans, battit les américains chez eux à l’âge de 4 ans et remporta deux fois le Prix d’Amérique, le premier à l’âge de 5 ans puis à 7 ans. Son style avec sa queue en panache fit d’elle une grande star de Vincennes. Elle fut terrassée par une tumeur à l’âge de 8 ans mais laissa une trace indélébile dans l’histoire des courses françaises.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut