Actualités
07/10/2019
Course
Le Cheval du Moment
Blues des Landiers garde le tempo

Et de 21 ! Blues des Landiers a remporté ce dimanche la 21ème victoire de sa carrière, la 3ème en cette année 2019. Focus sur ce trotteur ô combien attachant.

Blues des Landiers garde le tempo

©Aprh - Blues des Landiers, un des trotteurs de l'année 2019

Impossible de rester insensible devant Blues des Landiers et sa carrière. Dimanche, le protégé de Dominique Chéradame a donc remporté à Alençon une nouvelle victoire, sur un de ses terrains de prédilection, l'herbe, mais dans une catégorie où on ne l'avait encore jamais vu évoluer : celle des amateurs. Associé à Marion Plassais et alors qu'il devait rendre 50 mètres à plusieurs adversaires, le lauréat du Trophée Vert 2019 participait à sa 115ème course et a donc gagné 18% des courses auxquelles il a participé.

Cette carrière a débuté à Caen où le fils d'Ouragan de Celland allait décrocher sa qualification au mois de juin de ses 3 ans. Son éleveur-propriétaire-entraîneur-driver ne peut le présenter en course avant douze mois et Blues des Landiers ne débute qu'à l'âge de 4 ans. C'est peut-être une des recettes de sa longévité : la vie a contraint l'entourage de ce trotteur, dont il connait très bien les qualités génétiques intrinsèques pour avoir déjà géré la carrière sportive d'Indurin Star (314 654€), oncle de Blues et auquel il est souvent comparé, à prendre son temps et ne pas trop en demander à un jeune organisme. Aujourd'hui, en pleine maturité et en pleine possession de ses moyens, Blues des Landiers semble avoir des réserves inépuisables.

Il a beau enchaîner les courses à l'âge de 8 ans, Blues des Landiers garde continuellement le tempo : il a disputé à ce jour (7 octobre) 24 courses depuis le 1er janvier quand en 2018 il participa à 28 compétitions. "C'est ainsi qu'il est le mieux" répète à foison celui qui le connaît parfaitement, et pour cause : Dominique Chéradame. Cette année, il aura ainsi réalisé le tour de force de remporter le classement général du Trophée Vert et la Finale de Craon, ce que seuls deux trotteurs avaient su faire avant lui. Il a aussi fait l'arrivée du Grand Prix de la Ville de Cabourg sur le sable normand et avait été le dauphin du regretté Aubrion du Gers dans le Prix de Cauvicourt à Caen.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut