Actualités
01/06/2020
Infos
Nouveau Pro
Maxime Tijou et Benjamin Lerebourg passent professionnels

Leurs 50èmes succès sont synonymes de passage dans les rangs professionnels. Maxime Tijou (numéro 1 des apprentis au monté en 2019) et Benjamin Lerebourg (numéro 3 à l'attelé en 2019) ont brillé dimanche.

Maxime Tijou et Benjamin Lerebourg passent professionnels

©Aprh - Maxime Tijou et Benjamin Lerebourg

Maxime Tijou
Maxime Tijou a connu une année 2019 tout en contraste. La première partie fut rayonnante avec pas moins de 32 victoires ! Un score énorme pour un apprenti bien sûr et dont nombre de professionnels se contenteraient. 32 jusqu’au 24 octobre, qui faisait porter son total à 49 victoires. Du nombre donc et de la qualité aussi, puisque Maxime Tijou avait notamment remporté le Groupe III Prix Phact avec Grace de Fael mais aussi l’important Prix Alfred Lefevre (course A) en selle sur Carly. Avec un tel rythme, on pouvait logiquement s’attendre à une 50ème rapide. Mais comme n’est rien simple dans ce métier, le jeune homme aura donc dû attendre ce 31 mai pour atteindre ce fameux cap. Une longue mise à pied pour cause de faux départs et une période de doute l’auront obligé à patienter. C’est désormais chose faite grâce à Huelba, victorieuse ce dimanche à Alençon pour le compte de Thierry Duvaldestin, son patron.

Sa 1ère victoire : 21 août 2016 avec Volt d’Orguyrine
La 1ère à l’Hippodrome Paris-Vincennes : 4 janvier 2018 avec Enola du Dorat
La plus belle : Grace de Fael, Prix Phact, 15 octobre 2019
La 50ème : 31 mai 2020 à Alençon avec Huelba

Les entraîneurs pour qui il a gagné deux courses et plus
Thierry Duvaldestin (19), Arnaud Desmottes (5), André-Henri Viel (3), Jean-François Senet et Jérôme Blavette (2).

Benjamin Lerebourg
Son année 2019 fut aussi riche avec une 3ème place sur le podium des meilleurs apprentis français. Pour 2020, l’objectif était clairement déterminé et il est désormais atteint : le passage dans l'univers professionnel. Benjamin Lerebourg, 22 ans, a mené au succès Épi d’Or du Vinois pour le compte de son patron Cédric Mégissier, ce dimanche à Durtal. C’est le troisième succès de son année, de nouveau à l’attelé comme 100 % de ses autres victoires. Cette 50ème intervient un an après une séquence qui aura marqué le début de carrière du jeune homme : l’an dernier, il remportait quatre courses en l’espace de cinq jours, dont une sur l’Hippodrome Paris-Vincennes.

Sa 1ère victoire : 4 octobre 2015 avec Béguine de Mélodie
La 1ère à l’Hippodrome Paris-Vincennes : 28 mai 2019 avec Fragonard Delo
La plus belle : Epi d’Or du Vinois, Prix de Vauvillers, 14 août 2018
La 50ème : 31 mai 2020 à Durtal avec Epi d’Or du Vinois

Les entraîneurs pour qui il a gagné deux courses et plus
Cédric Mégissier (30), Jean-Marc Guillotte (5), Frédéric Prat (3), Patrick-Gérard Cavey (2).

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut