Actualités
01/06/2020
International
Le Cheval du Moment
Propulsion, un exploit de plus

Avec son sacre dans l'Elitloppet 2020, Propulsion tient enfin la grande victoire qui manquait à un palmarès pourtant déjà remarquable.

Propulsion, un exploit de plus

©JLL-LeTROT / Propulsion est à la tête d'un palmarès exceptionnel

126 jours. Du Grand Prix d’Amérique, le dernier dimanche de janvier, à l’Elitloppet, le dernier dimanche de mai, se sont passés très exactement, 126 jours durant lesquels Propulsion n’a pas été vu en piste. C’est donc un authentique exploit que le mâle de 9 ans a réalisé pour son retour à la compétition à Solvalla. C’est précisément sur l’hippodrome de la banlieue de Stockholm que ce fils de Muscle Hill, dont il est le premier produit à remporter la plus grande course scandinave, et d’une gagnante de l’Hambletonian Oaks, a débuté sa carrière suédoise. C'était au cours de l’été de ses 4 ans après avoir été acheté aux Etats-Unis par la Stall Zet pour être importé en Suède et placé sous l’entraînement de Daniel Redén.

Une carrière qui allait vite prendre une autre dimension avec une première victoire dans un Groupe I dans la Finlandia Ajo un an plus tard. Dans la foulée, il terminait quatrième de la finale de l’Elitloppet, une épreuve à laquelle il prenait part dimanche dernier pour la cinquième année consécutive. Depuis, il n’a cessé de s’affirmer comme l’un des tout meilleurs trotteurs du continent européen. Parmi ses exploits, citons ses trois succès de rang dans le Hugo Abergs Memorial (de 2016 à 2018) sur la piste de Jägersro (Suède) où, le 25 juillet 2017, il abaisse le record de vitesse d’Europe en 1’08’’1 (1 609 mètres) quelques semaines après que Bold Eagle a trotté en 1’08’’4 dans sa batterie qualificative de l’Elitoppet.

Dimanche, en devenant le troisième trotteur américain à remporter l’Elitloppet depuis le début des années 2000 après Magic Tonight (en 2015) et Nuncio (en 2016), aussi drivés par Örjan Kihlström, Propulsion a décroché son 14ème Groupe I ! Parmi ceux-ci, il y a en 2019 l’UET Trotting Masters Finale à l’Hippodrome Paris-Vincennes, où il a aussi participé aux quatre dernières éditions du Grand Prix d’Amérique avec, pour meilleur classement, une troisième place derrière Readly Express et Bold Eagle en 2018. A ce jour, ses gains dépassent les 3,5 millions d'euros.

 

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut