Actualités
29/06/2020
Institution
FILIERE
L'observatoire social de l'AFASEC est publié

L’AFASEC publie l’édition 2020 de son Observatoire Social sur l’activité d’entraînement de chevaux de courses en France. Ce rapport apporte un éclairage et dresse les évolutions depuis 10 ans sur l’activité d’entraînement des chevaux de courses, dans un secteur qui représente 28% de l'emploi dans la filière équine en France.

L'observatoire social de l'AFASEC est publié

©JLL-LeTROT

LES CHIFFRES-CLÉS (trot et galop)

18 040 courses
26 864 chevaux entraînés
2 431 entraîneurs
805 employeurs de main d’œuvre 3 946 salariés d’écuries de courses

Les écuries
Malgré une légère augmentation en 2019, 805 (+3,2% par rapport à 2018), le nombre d’employeurs de main d’œuvre a diminué de 9,2% depuis 10 ans.

Les entraîneurs
Le nombre d’entraîneurs est en très légère baisse, il est de 2 431 en 2019 contre 2 488 en 2018 soit – 2,3% au global. Les entraîneurs publics tant au trot qu’au galop affichent un retrait sur 5 ans (-9,3% au galop et -4% au trot).
L’âge moyen des entraîneurs augmente depuis 10 ans (50 ans en 2019).

Maintien de l’emploi
En 2019, 3 946 salariés étaient employés dans une écurie de courses par rapport à 3970 en 2018 (-0,6%), Ce nombre, malgré en légère baisse, confirme une stabilité du secteur en termes d’emploi depuis 10 ans.
L’âge moyen en 2019 est de 33,7 ans contre 29 ans en 2010. 47% des salariés ont moins de 30 ans, ils étaient 57% en 2010. Au trot, 34% des salariés ont moins de 25 ans vs 50% en 2010 (39% en 2018). Au galop, 27% des salariés ont moins de 25 ans vs 38% en 2010. Ces chiffres confirment la tendance d’une érosion régulière de l’insertion durable des jeunes générations dans les écuries, et ce, dans les deux disciplines. Il apparaît que la base de la pyramide des âges rétrécit d'année en année a contrario de son sommet qui s'élargit.

Le secteur se féminise
A moins de 30 ans, 48,7% des salariées sont des femmes. Les femmes de -25 ans sont toujours très présentes, surtout au galop.

Répartition géographique
Le nombre de salariés sur le territoire au trot en 10 ans est stable. Des mouvements des salariés de galop ont été constatés avec une baisse dans les départements de l’Oise et des Yvelines et une augmentation en province (Charente-Maritime, Gironde, Maine et Loire).

L’EMPLOI
• 3946 salariés travaillaient à l’entraînement des chevaux de courses en France
• 59% au galop et 41% au trot
• 63 % d’hommes et 37 % de femmes
• L’âge moyen des salariés est de 33,7 ans

LES ENTRAINEURS
• 2 431 entraîneurs ont entraîné 26 864 chevaux en France

LES ECURIES
• 805 écuries employeurs de main d’œuvre en France +3,2% par rapport à 2018
• Il y a 8 salariés par écurie en moyenne au galop et 3 salariés par écurie en moyenne au trot

LES SALARIES
• Une légère diminution du nombre de salariés : 3 946 en 2019 contre 3 970 en 2018 (-0,6%) • 63% hommes et 37% femmes
• L’âge moyen est de 33,7 ans en 2019 versus 32 ans en 2018. Il était de 29 ans en 2010.
• 47% des salariés ont moins de 30 ans (57% en 2010)

Nous reviendrons plus en détails sur les chiffres de l'observatoire social en focalisant sur le trot uniquement lors de prochains articles.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut