Actualités
19/11/2020
Analyse
Course
Quand les aiguilles du chrono s'affolent

En survolant le Prix Marcel Laurent le 12 novembre, Face Time Bourbon a encore affolé les aiguilles du chronomètre, trottant pour la troisième fois sous la barre des 1’10’’ en 2020. Une performance extraordinaire qui met en exergue une année unique en termes de réduction kilométrique.

Quand les aiguilles du chrono s'affolent

©Scoopdyga - Face Time Bourbon a trotté deux fois sur le pied de 1'09''4 à Paris-Vincennes cette année, soit le record de vitesse de la piste.

L’année 2020 n’est pas encore terminée mais est déjà à marquer d’une pierre blanche. Depuis le 1er janvier, à Vincennes, onze chronomètres ont affiché une réduction kilométrique inférieure à 1’10’’. Du jamais-vu sur une saison. Parmi ces chevaux qui affolent les aiguilles, il y a bien sûr FaceTime Bourbon. Jeudi 12 novembre, à l’issue d’un Prix Marcel Laurent disputé dans des conditions météo optimales, le crack a abaissé le record de l’épreuve en 1’09’’8 et trotté pour la troisième de fois l’année en 1’09’’ et fractions. Tout ça sans déboucher les oreilles, ni abaisser les oeillères. « S’il envoie la purée, il peut marcher un jour 1’09’’ », a confié Sébastien Guarato sur Equidia.

Si le fils de Ready Cash ne cesse de nous habituer à des performances de très haute volée, ses nouvelles prouesses ne doivent pas être pour autant banalisées. Ce qu’il a encore réalisé reste (et doit rester) exceptionnel dans les esprits. « On croit toujours que c’est facile avec lui, mais il faut les gagner les courses », rappelait justement son driver Björn Goop avant la course. En trottant deux fois 1’09’’4 en juin et septembre, Face Time Bourbon avait établi le nouveau record de Vincennes, faisant mieux que Kool du Caux, Kesaco Phedo et Texas Charm, les trois seuls avant lui à être passés sous la barre des 1’10’’.

En s’imposant comme le meilleur cheval actuel, il apparaît aussi comme la locomotive du trot attelé. Dans le Prix René Ballière, ses cinq dauphins, dont Drôle de Jet et Feliciano, ont tous conclu sous la barre des 1’10’’. Même constat dans le Prix de l’Étoile avec Frisbee d’Am et Fakir du Lorault. Dans le «Marcel Laurent », c’est Féerie Wood, deuxième, qui a établi son nouveau record (1’10’’), étant par ailleurs la plus rapide dans les mille derniers mètres. Autant de performances magistrales qui font de 2020 un millésime exceptionnel, dans lequel on n’oubliera pas que Bilibili et Etonnant ont eux aussi trotté 1’10’’ au monté. De l’inédit dans la spécialité.

Article Paru dans 24H au Trot

 

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut