Actualités
21/11/2020
Course
Portrait
Enzo Lelièvre veut devenir meilleur apprenti

Au service d’André Le Courtois, Enzo Lelièvre est actuellement leader du classement des apprentis à l’attelé et au combiné. Le résultat d’un déclic post-confinement.

Enzo Lelièvre veut devenir meilleur apprenti

©Aprh - Enzo Lelièvre s'est notamment imposé le 1er août dernier à Compiègne au sulky d'Elan des Iles

Pour Enzo Lelièvre, déconfinement a rimé avec décollage. En tête du classement des apprentis à l’attelé et au combiné (19 succès au sulky, 1 au monté, chiffres arrêtés au 19 novembre), le jeune homme originaire du Calvados a signé toutes ses victoires à partir du 11 mai. « J’ai gagné le jour du déconfinement avec Forza Digeo au Croisé-Laroche et tout s’est enchaîné, précise celui qui travaille depuis février dernier chez André Le Courtois. Ensuite, j’ai eu de bons chevaux cet été, j’ai donc pris un peu d’avance. » En témoigne son magnifique mois d’août ponctué de huit victoires et d’un premier doublé dans une réunion. « Mon patron m’a tout de suite fait confiance et me laisse aussi un peu piloter pour l’extérieur. » Le 11 novembre, il s’est d’ailleurs imposé pour Franck Terry, signant par là même son vingtième gagnant de l’année. Il reste que les dix-neuf premiers succès de l'année ont tous été signés pour le compte d'André Le Courtois, un professionnel qui a déjà participé à l'envol de nombreux jeunes par le passé, comme celui de Ludovic Daniélo en 2003 et 2004.

Sur sa lancée, ce fan de Yoann Lebourgeois et d’Éric Raffin poursuit donc ses efforts pour remporter le titre de meilleur apprenti. Son tableau de marque indique 100 points au combiné actuellement. « Au combiné, sans prétention, je ne devrais pas être remonté, d’autant que le deuxième, Florent Guérineau (75 points, ndlr), est maintenant passé professionnel. En revanche, à l’attelé, ça va être plus difficile...» Dans le tableau attelé, au 19 novembre, il possède 18 points d’avance sur Luca Gelormini (156 points contre 138).

Formé à l’Afasec de Graignes, Enzo Lelièvre a effectué son apprentissage chez Thierry Aline puis a rejoint l'écurie de Bruno Marie. « Ensuite, j’ai aussi travaillé chez Sébastien Hardy, ajoute celui qui court également sous la selle. C’est d’ailleurs lui qui m’a vraiment mis à cheval. Un jour, il m’a dit : « tu es léger, pourquoi tu ne montes pas ? » Ça s’est bien passé, puis j’ai gagné pour lui dans la spécialité. Là, chez André Le Courtois, il y a moins de chevaux à monter. Mais j’en ai quand même gagné une pour lui sous la selle cette année.» C’était avec Déesse des Îles, le 23 août à Moulins-la-Marche. Une date gravée dans sa mémoire. « C’était mon premier doublé et ça reste pour l’instant mon meilleur souvenir.» Si Enzo Lelièvre continue sur sa lancée, il pourrait très bientôt s’en fabriquer un nouveau.

Consultez le classement des apprentis en cliquant ici.

Article paru dans 24H au Trot

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut