Actualités
23/02/2021
Infos
Institution
Conseil d'Administration de l'Union Européenne du Trot

Le Conseil d'administration de l'Union Européenne du Trot (UET) s'est réuni vendredi 19 février. Voici le compte rendu.

Conseil d'Administration de l'Union Européenne du Trot

©Scoopdyga - Guillaume Maupas, Secrétaire général de l'UET, Camiel Mellengers, 2e Vice-président, Marjaana Alaviuhkola, Présidente, et Achille Cassart, 1er Vice-président

Mme Marjaana ALAVIUHKOLA a présidé la première réunion en 2021 du Conseil d'administration de l'UET par visioconférence.
Les conséquences de la pandémie de Covid 19 dans les pays membres du Conseil ont été présentées. La conclusion a été que les pays ayant une activité de paris en ligne très développée ont non seulement mieux résisté, mais ont pu augmenter les paris sur les courses hippiques pendant la pandémie. Les pays où l'État est l'opérateur des paris (Finlande et Norvège) ont obtenu une réduction considérable des taxes sur les paris afin de maintenir stable les ressources pour la filière Trot. D'autres pays comme la France ont obtenu un report pour le paiement desdites taxes. La Suède a été le seul pays membre à ne pas supprimer de courses en 2020. La diminution du nombre de courses et des allocations a été observée dans plusieurs pays en raison du (ou des) confinement(s).
La prochaine Assemblée Générale aura lieu en juin 2021 à Paris (Centre d’entraînement de Grosbois) le samedi 26 juin, à l’occasion de la journée du «Prix du Président de la République» à l’hippodrome de Vincennes le lendemain. En accord avec les pays membres de l'International Trotting Association, la prochaine Conférence Mondiale du Trot aura lieu en 2023 en Italie. Le Championnat d'Europe des Drivers sera organisé en conséquence en 2022.
Si la situation sanitaire le permet, sous réserve de l'accord de la Finlande qui est le pays hôte, le Championnat d'Europe des Apprentis pourrait être maintenu à l'automne 2021.
Le président a salué l'élection de l'UET au conseil d'administration de l'EHN (European Horse Network) lors de l'Assemblée générale en décembre dernier. Ce sera l'occasion de mieux défendre les courses au Trot en Europe, au plus près de la Commission européenne et du Parlement européen.
Mme ALAVIUHKOLA a souligné que le bien-être animal est une préoccupation majeure et de la plus haute priorité pour l'UET, comme elle s'y est engagée depuis le début de son mandat. Elle encourage les pays membres à œuvrer pour une meilleure et plus stricte harmonisation des règles européennes sur l'utilisation abusive de la cravache. Le comportement de certains jockeys ou drivers reste préoccupant et des sanctions exemplaires doivent être imposées dans chaque pays.
Elle a également demandé que la question des chevaux déferrés soit étudiée par la Commission technique de l’UET. C'est un débat qui est présent dans de nombreux pays membres. Le Conseil d’administration a pris note des évolutions réglementaires récemment adoptées en France et a conclu qu'un travail d'harmonisation était nécessaire. Les conséquences sur le bien-être animal, l'élevage et les paris doivent également être évaluées.
Enfin, une présentation de l'état d'avancement des travaux sur la base de données européenne sur le trot a été faite. Malgré la pandémie et grâce à l'engagement personnel des informaticiens des Fédérations finlandaise et norvégienne, la mise en service d'une application commune permettant l'échange de données officielles aura lieu à partir de juin entre la France, la Suède, la Norvège et la Finlande. Les autres pays membres de l'UET seront connectés dans les mois suivants. Il s'agit d'une étape majeure dans la coopération des pays membres de l'UET, attendue depuis très longtemps.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut