Actualités
19/04/2021
Course
Portrait
Eva Dairpet : la belle histoire d'une française aux USA

La semaine dernière, Eva Dairpet s'est imposée aisément aux Etats-Unis lors de sa première course sur le sol américain. Entrainée depuis quelques mois par Nancy Takter, cette fille de Theo Josselyn a commencé sa carrière en France avant d'être exportée en Irlande en octobre 2019 lors d'une opération d'exportation organisée par le Département International du Trot. Rien ne la prédestinait à traverser l’Atlantique pour entamer là-bas une nouvelle carrière. Tout respire ici la belle histoire.

Eva Dairpet : la belle histoire d'une française aux USA

© DR

Article paru dans 24H au Trot - Retrouvez tous les numéros du quotidien en cliquant ici

On peut parler d’une ascension fulgurante pour la jument de race « Trotteur Français » Eva Dairpet depuis qu'elle a quitté les côtes irlandaises de ses propriétaires Alan Wallace Jr, Derek Jennings et Joey Adams pour rejoindre les boxes de la célèbre entraîneure américaine Nancy Takter et son équipe aux États-Unis. La jument vient de débuter outre-Atlantique et s'est imposée en faisant sensation. Le 7 avril, la jument a gagné sur l’hippodrome de Harrah de Philadelphie où elle était drivée par le "champion du monde" Dexter Dunn tout en signant la très bonne réduction kilométrique de 1’10’’9 (1’53’’3/5 sur le mile).

Chapitres : Mayenne, Normandie, Ille-et-Vilaine, Irlande, New Jersey (USA)

Rembobinons l’histoire à son début. Tout bascule et change en 2019 donc pour Eva Dairpet. Jusque-là, la jument de jument de 7 ans, élevée en Mayenne par Roger Pojasek, a été entraînée successivement par Sébastien Houyvet et Christian Boisnard. C’est en 2018 qu’elle passe de l’un à l’autre au gré d’une sortie à réclamer. À 2 et 3 ans, sous l’entraînement de Sébastien Houyvet, elle obtient plusieurs places dont deux premiers accessits mais la victoire lui échappe. Elle obtiendra son premier et seul titre en France avec son deuxième entraîneur, le 7 avril 2019, à Loudéac. En septembre 2019, elle affiche un record de 1’16’’8, une victoire et 23 830 € en 43 sorties. Pas de quoi se rouler par terre en résumé. Voilà pour la première séquence de la vie d’Eva Dairpet en France, en passant par la Mayenne, la Normandie (Sébastien Houyvet) et l’Ille-et-Vilaine (Christian Boisnard). Le meilleur reste à venir mais il sera à l’étranger.

Direction et succès en Verte Emeraude

En octobre 2019, Eva Dairpet a été vendue dans le cadre du programme de vente à l'Irish Harness Racing Association (IHRA) organisé par le Département International Le Trot. Elle a été initialement achetée par Finbarr Quill et une entité de courses importante en Irlande propriété de la famille Quill dans le comté de Kerry. La jument a rapidement montré de la vitesse sans néanmoins laisser une première impression particulière et favorable. Mais ça, c’était avant qu’elle ne croise le regard de Liam Wallace. Alan Wallace Jr était là avec son grand-père ce jour-là, l'an dernier à Portmarnock. Il se souvient et nous a déclaré : « Je me souviens de la première fois que mon grand-père l'a vue. Il m’a dit qu’elle avait quelque chose de spécial. Elle n’avait pas été vraiment performante jusque-là mais il pouvait voir son potentiel en elle et qu’elle était dotée de beaucoup de vitesse. C'est lui qui a voulu l’avoir et l’acheter. C'est ce que nous avons fait. » La jument devient alors la propriété de Alan Wallace Jr, Derek Jennings et Joey Adams.

Eva Dairpet dévoile ses moyens à Dublin

Lorsqu’elle a intégré l’écurie d’Alan Wallace à Dublin, l’entraîneur et driver savait qu'elle avait la possibilité de commencer une nouvelle et belle carrière et que le meilleur étant devant elle. Le professionnel commente à ce sujet : « Nous l'avons d’abord laissé jogger dans un dos et le jour où on l’a sortie et demandé d’accélérer, je peux vous dire qu'elle a « juste décollé ». La métaphore de l’avion qui décolle est toujours parlante ! Elle était aussi rapide qu'un ambleur dans la partie montante de la piste. Nous savions tout de suite qu'elle avait de formidables capacités. »

Titre de meilleure jument d'âge d'Irlande en 2020

Il n'a pas fallu longtemps pour que ses moyens deviennent publics et connus de tous en Irlande. Eva Dairpet a été amenée à Cork pour participer au prestigieux week-end du Red John Memorial où elle a gagné la belle course. Quelques semaines plus tard, alors qu'elle s'entraînait à Portmarnock, elle a bouclé un travail en 1’59’’ sur le mile (1’13’’9), ce qui en faisait le trotteur le plus rapide de l’histoire sur cette piste. C'est à ce moment-là qu'Alan Wallace a pris conscience qu'elle avait son avenir à l’étranger et qu’elle était sans doute destinée à courir et gagner contre les meilleurs. Les propriétaires ont décidé de terminer la saison en Irlande. La jument de 7 ans a engrangé d’autres victoires irlandaises dont celle dans le Jack Galway Memorial à Portmarnock le 15 novembre 2020. Au total, Eva Dairpet a remporté cinq courses sur l’île d’Emeraude et a été élue en fin d’année « meilleure jument d'âge d'Irlande en 2020 » ("Champion Mare"). Et ses propriétaires ont décidé ensuite de l’envoyer aux Etats-Unis chez son actuel entraîneur Nancy Taker.

Des débuts victorieux aux Etats-Unis en 1'10''9 !

Eva Dairpet ne fait que commencer sa carrière américaine. Après deux sorties de qualification, elle vient d'effectuer ses grands débuts sur l'hippodrome de Harrah à Philadelphie. Elle a frappé fort en s'imposant en 1'53''3 dans l'exercice du mile américain et signe donc une réduction kilométrique de 1'10''9. Le premier succès américain d'Eva Dairpet a été a signé avec une incroyable facilité et confirme les projets de haut niveau imaginés par ses propriétaires. L'entraîneur américaine d'origine suédoise Nancy Taker a déclaré aux médias américains : « Si je vais en Irlande, je pense que ses propriétaires me devront un verre. » Alan Wallace n'a pas tardé à répondre à cette proposition : « Si Nancy venait en Irlande, nous nous offririons beaucoup plus d'un verre, nous lui offririons toute une semaine de boisson ! » Il reste à espérer que la fille de Jimmy Takter apprécie la Guinness... Eva Dairpet a enchaîné par une deuxième place, battue de peu, jeudi 15 avril, de nouveau sur l’hippodrome de Harras.

Nancy Takter, la phénomène

Installée dans le New Jersey (non loin de New York), Nancy Takter est la fille de Jimmy et Christina Takter. Suédois installés aux Etats-Unis au début des années 1980, ils sont vite devenus des têtes de liste outre-Atlantique. Jimmy Takter compte quatre succès dans l'Hambletonian, six dans les Hambletonian Oaks et est entré au Hall of Fame américain en 2012 et canadien en 2019. Il a remporté en Europe le Prix d'Amérique et l'Elitloppet avec l'exceptionnelle Moni Maker. Parmi ses autres champions, citons Malabar Man, Sir Taurus, Father Patrick, Tom Ridge. Sa fille Nancy a été élue entraîneur de l'année en 2020 aux Etats-Unis par l'association des journalistes.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut