Actualités
19/09/2021
Evenement
Etrier Summer Races
Gladys des Plaines dans un temps record

De la même manière qu’elle avait remporté le Prix du Président de la République l’an dernier, son premier Groupe I, Gladys des Plaines a dominé en grande championne la Finale Étrier 5 Ans-Prix de Normandie dimanche à Vincennes. Elle établit le nouveau record de la course dans une réduction kilométrique de 1’12’’3 (3000 mètres).

Gladys des Plaines dans un temps record

©JLL-LeTROT - Gladys des Plaines et Matthieu Mottier à la rencontre de son public

Dominatrices dans la dernière épreuve qualificative, les juments l’on été encore dans la Finale Étrier 5 Ans emmenées par la meilleure d’entre elles, à savoir Gladys des Plaines. La domination de celle-ci n’a jamais été remise en cause une fois rabattue en tête en bas de la descente. La lauréate du Prix du Président de la République en juin de l’an dernier devient ainsi la sixième jument de suite à s’imposer dans ce Prix de Normandie.

Elle fait même encore mieux que ses illustres aînées dans le sens où la jument d’Augustin Radu entraînée par Gilles Curens établit la nouvelle référence chronométrique de ce Groupe I en 1’12’’3 contre 1’12’’7 pour Flamme du Goutier un an plus tôt. Pour toute l’équipe réunie autour de cette jument exceptionnelle, c’est un nouveau chapitre d’une grande histoire.

« Aujourd’hui (lire dimanche), c’était la grande « Gladys » et peut-être même un chouia encore meilleure », souffle même au micro d’Equidia après l’arrivée Mathieu Mottier. Tombé mercredi à Vire où il a fait un instant craindre le pire, le jockey en tête du classement de l’Étier d’Or (voir classement) se souviendra longtemps de cette semaine qui se finit donc de la meilleure des manières.

La domination féminine est complétée par la deuxième place de Granvillaise Bleue, qui confirme son ascension parmi les meilleurs spécialistes sous la selle. En dominant tout à la fin Girly Béco, Gangster du Wallon sauve l’honneur de la gent masculine.

Revoir la course.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut