Actualités
26/09/2021
Institution
Institution
Signature d'un accord de partenariat pour la reconversion des trotteurs en France

A l’issue d’un processus de sélection réfléchi et scrupuleux, LeTROT, Société́ organisatrice des courses au Trot en France, a décidé de s’appuyer sur l’expertise de deux associations pour mettre en œuvre son action en faveur de la reconversion des chevaux de course.

Signature d'un accord de partenariat pour la reconversion des trotteurs en France

Ce dimanche 26 septembre, à l’occasion de la réunion de clôture du Meeting d’Eté de Paris-Vincennes, LeTROT a signé deux conventions de partenariat distinctes avec la Fédération Française de la Reconversion et Passerelle, deux structures qui œuvrent pour la reconversion des trotteurs.

Ce partenariat historique, qui s’inscrit dans la lignée des réformes entreprises depuis 2014 par la Commission du bien-être animal, a pour finalité de soutenir la gestion de la reconversion pour augmenter significativement, dans les meilleures conditions possibles, le nombre de chevaux de course ayant accès à une « deuxième vie ».

Jean-Pierre Barjon, Président LeTROT : « S’il est une filière où le cheval est l’objet du plus grand respect et bénéficie des soins les plus adaptés, c’est assurément celle des courses hippiques. Car pour produire les meilleures performances en course, les équidés doivent bénéficier de conditions d’entraînement appropriées, favorables à son bien-être. Étant moi-même éleveur et propriétaire, je suis particulièrement sensible au bien-être animal, qui doit nous guider avant, pendant et après la carrière de course. Avec la signature de ce partenariat historique, LeTROT pose les fondations de la reconversion des trotteurs, qui méritent une deuxième vie à la hauteur des émotions qu’ils nous procurent. »

Julie Le Dortz, Présidente de la Fédération Française de la Reconversion : « Le bien-être équin est notre priorité et les écuries affiliées à la Fédération Française de la Reconversion ont choisi de travailler main dans la main pour apporter aux chevaux réformés des courses des conditions de reconversion optimales. A travers la mutualisation de nos compétences, savoir-faire et expériences de tous horizons équestres, nous avons la volonté de faire évoluer la filière de la reconversion pour offrir le meilleur à ces chevaux d’exception. »

Aurélie Malet, Présidente de Passerelle : « Notre association contribue à l’effort de structuration d’une filière de reconversion pour accompagner les chevaux qui sortent de la compétition hippique en amont, principalement ceux qui ne se sont pas qualifiés, ou en aval. Notre objectif est de pouvoir leur offrir une belle seconde vie dans le sport, le loisir ou tout simplement comme compagnie. Le trotteur est un cheval très polyvalent et on a tendance à l’oublier. Ce partenariat avec LeTROT, que nous appelions de nos vœux, va nous permettre d’obtenir la visibilité que nous recherchions pour mettre notre savoir-faire au service du Trotteur Français. »

Les 3 engagements de la SECF
- La Société LeTROT s’engage à enregistrer, à titre gracieux, toute demande de reconversion présentée par les deux structures (transmission de l’accord d’exploitation limitée mentionné à l’article 14 du Code des Courses au Trot). Cet enregistrement se matérialise par l’exclusion définitive et irrévocable des épreuves régies par le Code des courses au trot en France. La liste des chevaux reconvertis et exclus des courses sera publiée au Bulletin de la SECF. Cette exclusion devrait également s’appliquer, dès 2022, à tous les pays membres de l’UET.
- La Société LeTROT pourra également apporter un appui logistique, technique et/ou financier à ces deux partenaires pour des actions promotionnelles organisées au bénéfice de la reconversion de Trotteurs Français.
- La société Letrot apporte un soutien financier pour tout cheval qui serait acquis par Passerelle, la FFR ou une de leurs écuries affiliées (dans le but de participer au financement du travail de reconversion). Ce cheval devra avoir fait l’objet d’un accord d’exploitation limitée et être sorti de l’entraînement depuis moins d’un an.


Le Trotteur Français, un cheval polyvalent
Compétiteur hors norme, le Trotteur Français dispose de nombreuses qualités facilitant sa reconversion, à commencer par sa générosité. En course comme en loisir, le Trotteur Français a du cœur et donne toujours le meilleur de lui-même. Sa puissance et son courage font également de lui un partenaire idéal dans le cadre de longues balades. Sa polyvalence et son intelligence permettent à cet animal particulièrement attachant de s’adapter rapidement à son nouvel environnement.

Synthèse des actions en faveur de la reconversion

schema reconversion

Présentation des deux associations ayant pour mission de favoriser la reconversion des trotteurs

Fédération Française de la Reconversion

Créée en 2020, la Fédération Française de la Reconversion (FFR) est issue du regroupement de structures spécialisées dans la reconversion de chevaux de course retraités. Présidée par Julie LE DORTZ, cette structure « mixte » présente la particularité d’accueillir trotteurs et galopeurs selon leurs affinités et compétences. La FFR se propose de trouver à ces équidés une nouvelle vocation hors des hippodromes. Elle centralise les demandes des propriétaires souhaitant reconvertir leurs chevaux qui sont ensuite hébergés dans diverses écuries affiliées en fonction de leurs disponibilités, leur localisation et leurs spécialité́. Les chevaux y entament leur reconversion dans le respect de leurs capacités physiques et mentales, avant d’être proposés à la vente une fois leur apprentissage terminé.

Passerelle

L'association Passerelle, créée en 2020 par Aurèlie MALET, a vocation à accompagner les acteurs de la filière du Trot et à leur simplifier les démarches afin que leurs chevaux puissent avoir une seconde vie, dans le loisir ou dans le sport. Passerelle s'est entourée de structures dédiées à la vie du trotteur après les courses, le tout dans un cadre sécurisé. Certaines sont destinées à la reconversion, au travail et au placement des chevaux pour le loisir et la compétition, d'autres à l'accueil de chevaux qui ne peuvent être proposés à la monte, à la suite de problèmes de santé par exemple. Le bien-être équin est au cœur des préoccupations de cette jeune association ambitieuse qui s’est fixé comme objectif de devenir un acteur majeur de la reconversion dans le monde des courses hippiques.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut