Actualités
25/10/2021
Course
Le Cheval du Moment
Les ambitions de Fakir du Lorault

Vainqueur samedi du Prix de la Ville de Caen (Groupe III) en établissant le nouveau record de l’épreuve (1’13’’7 - 4425 mètres), Fakir du Lorault est dans les meilleures dispositions à l’orée du meeting d’hiver.

Les ambitions de Fakir du Lorault

©JLL-LeTROT / Fakir du Lorault lors de sa victoire à Caen samedi dernier

Élevé par Colette Esnault et Alain Lebreton dans la Manche, Faki du Lorault, fils de Vaillant Cash et d’une jument gagnante à Vincennes au trot monté, a été dirigé vers les épreuves de sélection de sa promotion à Vincennes dès l’hiver de 2 à 3 ans après avoir remporté le convoité Prix Roger Massue à Graignes pour l’entraînement de Frédéric Héon. Il ne tarde pas alors à croiser la route des meilleurs de sa génération dont bien sûr Face Time Bourbon. Il termine ainsi quatrième de celui-ci en fin d'année dans le Critérium des 3 Ans (Groupe I) avant de lui donner une remarquable réplique quelques semaines plus tard dans le Groupe II Prix Charles Tiercelin (voir le replay).

Les saisons suivantes, alors qu’il a intégré les boxes de Mickaël Charuel, il participe à tous les classiques de sa promotion, avec plus ou de moins de réussite. Il termine aussi à la troisième place du Prix de l’Étoile dans lequel il établit son record (1’09’’7) il y a un peu plus d’un an. Après avoir échoué au pied du podium dans le Prix d’Amérique Races Qualif #1, Fakir du Lorault essaie en vain de se qualifier pour le jour J dans l’hiver tout en remportant le Prix Doynel de Saint-Quentin (Groupe II). Revenu à la compétition l’été dernier, il vient d’enchaîner deux succès de suite (ses 10ème et 11ème) toujours associé à François Lecanu. Il aborde ainsi le meeting d’hiver dans les meilleures dispositions, avec l’objectif de décrocher sa qualification pour le Prix d’Amérique Legend Race.

Fakir du Lorault en chiffres
- 66 courses
- 11 victoires
- 589 530 € de gains
- 1’09’’7 record personnel

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut