Actualités
23/01/2022
Evenement
Prix de Cornulier
Flamme du Goutier tient son Prix de Cornulier

Deuxième de Bahia Quesnot l’an dernier, Flamme du Goutier s’est montrée la plus forte dans le Prix de Cornulier dimanche sur l’hippodrome Paris-Vincennes. C’est une première victoire dans cette épreuve pour tout son entourage, Jean Cottin, son éleveur-propriétaire, Thierry Duvaldestin, son entraîneur, et Antoine Wiels, son jockey.

Flamme du Goutier tient son Prix de Cornulier

© JLL LeTROT - Antoine Wiels laisse éclater sa joie en selle sur Flamme du Goutier

Depuis la fin du meeting 2020-2021, que Flamme du Goutier avait achevé sur deux victoires de Groupe I dans les Prix de l’Ile-de-France et des Centaures dans la foulée de sa deuxième place derrière Bahia Quesnot, l’entourage de la fille de Ready Cash a fait de l’édition 2022 du Prix de Cornulier son objectif. Pour cela, la jument a profité d’un break de plusieurs mois avant de reprendre la compétition début septembre, ne courant qu’à l’attelé, où elle a achevé sa préparation par une prometteuse quatrième place dans le Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif #5. Cette option s’est donc révélée payante puisque la jument de 7 ans remporte grâce à ses qualifiés de finisseuse le plus grand titre de sa carrière dans une spécialité où elle n’a été dirigée qu’au cours de son année de 5 ans dans la foulée d’une troisième place dans le Critérium des 5 Ans et où elle comptait déjà trois autres victoires de Groupe I (le Prix de Normandie précédant les deux victoires déjà citées). Dans une réduction kilométrique de 1'11''9, Flamme du Goutier domine une édition féminine puisque les cinq premièes places sont prises par des juments, le podium étant complété par Granvillaise Bleue et Etoile de Bruyère qui précèdent Bahia Quesnot, la lauréate de l'an dernier.

Pour l’élevage (S.C.E.A des Bissons) et la casaque (Ecurie Saint Martin) de Jean Cottin, c’est une nouvelle victoire au plus haut niveau mais la première dans le Prix de Cornulier. Une caractéristique que partage également Thierry Duvaldestin. Déjà au palmarès du Prix d’Amérique Legend Race avec Ready Cash, c’est donc avec une fille de ce dernier que l’entraîneur ornais inscrit son nom au palmarès de la plus grande course de l’Étrier. « Avec Ready Cash, la boucle continue ainsi de tourner, a-t-confié sur Equidia. J’ai trouvé qu’elle était très loin dans le parcours mais Antoine (Wiels) a montré une très belle course. »

Si, l’an dernier, il s’en était voulu d’être venu un peu trop tôt, le jockey mayennais peut cette année se féliciter d’avoir monté la course parfaite, en réussissant à se faufiler parmi ses adversaires depuis le tournant final. Antoine Wiels remporte également le Prix de Cornulier pour la première fois, ses quatre succès de Groupe I ayant tous été obtenus avec Flamme du Goutier.

Revoir la course

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut