Actualités
19/03/2022
Infos
International
Élans de solidarité pour l'Ukraine

Le conflit déclenché par la Russie chez son voisin ukrainien a des répercussions dans toutes les sphères de la société du pays occupé. Comment imaginer qu'en temps d'invasion, certaines activités puissent être protégées des combats et de la transformation de la vie quotidienne ? La filière Cheval ukrainienne existe et souffre. De part le monde, de nombreuses marques de soutien et des actions s'organisent pour venir en aide aux personnes de la filière et bien sûr aux chevaux. En voici quelques-unes.

Élans de solidarité pour l'Ukraine

©DR - L'hippodrome de Kiev en Ukraine

EXTRAIT D'UN ARTICLE PARU DANS 24H AU TROT - VOIR ICI POUR L'INTÉGRALITÉ

Quand on parle de la filière cheval, c'est bien sûr de toutes ses composantes et familles dont il s'agit. Du cheval de loisir à celui de travail, de celui de sport aux chevaux de courses. Le Conseil des Equidés de Normandie (CCN) vient de s'engager en faveur de la filière équine ukrainienne et "souhaite mettre en place dans les meilleurs délais avec le soutien de ses membres la coordination des actions et être le relais de l'élan de solidarité". En France, un réseau de collecte s'organise avec le transport de biens vers la frontière ukrainienne assuré par des camions STC Horse France.

Le contexte de la solidarité présenté par le Conseil des Equidés de Normandie
Les raisons de l'engagement du Conseil des Equidés de Normandie (CCN) dans sa démarche de solidarité à l'Ukraine sont formulés dans son dernier mail d'information : "Il y a plus de 100.000 chevaux en Ukraine, beaucoup d’entre eux sont bloqués dans la guerre, sans possibilité de fuir, parfois sans nourriture, ni abri, ni soins. Les propriétaires de chevaux, les écoles d'équitation, les athlètes, les éleveurs et les professionnels sont dans des conditions désespérées sans aucune ressource pour sauver leurs chevaux. Il s’agit de les soutenir et de leur apporter une note d’espoir pour un avenir meilleur."
Plusieurs réseaux et actions de solidarité se sont organisées en France ces dernières semaines.

Autour du Conseil des Chevaux de Normandie

Le CCN a rassemblé, sur son site internet, les informations sur plusieurs actions qu'il est possible de mener pour venir en aide aux propriétaires d’équidés ukrainiens. On recense parmi ces aides :
■ l'accueil de personnes,
■ employer un ressortissant ukrainien,
■ dons en nature,
■ don financier (notamment via un site de collecte solidaire de type crowfunding),
■ accueil de chevaux...
Un groupe Facebook "Filière Equine Normande Solidarité Ukraine" a été créé pour participer au partage de toutes les actions menées.

6 sites de collectes fédérés par le CCN

Le CCN organise la collecte de dons en nature (foin, aliment concentré, copeaux principalement) et dispose désormais de six sites comme points de collecte :
■ le Pôle International du Cheval Longines Deauville,
■ le Pôle Hippique de Saint Lô,
■ Normandie Equine Vallée,
■ le Haras du Pin,
■ l’Hippodrome de Mauquenchy.

Des premiers retours concrets à Mauquenchy

Engagée dans l'initiative coordonnée par le CCN, la société des courses de Mauquenchy recueille les premiers retours de ses démarches. Un flyer expliquant les principaux besoins (foin ou fourrage, aliments, litière, dons financiers) a été distribué lundi dernier lors d'une réunion Premium. Le président de la société des courses, Jean Fournier, nous apprend : "Notre opération d'information sur les besoins pour l'Ukraine a aussi été relayée par Paris-Normandie. Nous avons collecté depuis 10 palettes de litière et une palette d'aliments. Nous avons aussi reçu des appels pour des dons en numéraires. Nous travaillons maintenant sur l’acheminement avec le CCN. C'est évidemment une source de satisfaction."

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut