Actualités
20/09/2022
Trotteur francais
Le trotteur du moment
Hussard du Landret, un Breton élu meilleur 5 ans français

Membre de l’élite de sa promotion depuis l’âge de 3 ans, Hussard du Landret n’avait jamais réussi à décrocher un succès de prestige. C’est désormais chose faite avec son sacre dans le Critérium des 5 Ans dimanche 18 septembre à Vincennes. Aux commandes du lauréat, Benoît Robin s’offre pour sa part, à 38 ans, son premier Groupe I en tant que driver et entraîneur.

Hussard du Landret, un Breton élu meilleur 5 ans français

© LeTROT – Hussard du Landret à Paris-Vincennes

Devancé par le champion Hohneck dans le Critérium Continental (Groupe I) en décembre dernier, Hussard du Landret avait réalisé une grande performance, échouant de peu pour la victoire. Quasiment neuf mois plus tard, le fils de Bird Parker a pris sa revanche sur le représentant de Philippe Allaire en épinglant au courage le premier Groupe I de sa carrière, le tout dans l’excellente réduction kilométrique de 1’12’’4 sur le parcours exigeant des 3 000 mètres de la grande piste de Paris-Vincennes. Le record du Critérium des 5 ans est toujours détendu par Up And Quick en 1’11’’5 depuis 2013. Vainqueur de cinq Groupes III depuis ses débuts en compétition, Hussard du Landret tient cette fois-ci son succès dans l'un des classiques les plus importants du programme français.

Élevé en Ille-et-Vilaine par Jean Daniel, Hussard du Landret est la « pépite » d’un homme passionné par l’élevage depuis quarante ans. Âgé de 72 ans, ce « petit » éleveur a vécu un moment inoubliable dimanche dernier, lui qui n’a jamais eu plus de trois poulinières dans son cheptel. La mère d’Hussard du Landret, Anakine du Bellay, compte dans sa production un autre vainqueur, mais pour l’instant à un niveau modeste, avec Joyeux du Landret. Elle a donné naissance en 2021 à une propre sœur du champion, dénommée Légende du Landret, et au printemps 2022 à un propre frère non encore nommé.

Hussard du Landret porte la casaque de Benoît Robin mais deux autres associés ont des intérêts dans le champion : son éleveur Jean Daniel et l’Ecurie Sidère (animée par André Battal). Si André Battal avait déjà connu la victoire au plus haut niveau à l’étranger (Belgique, Finlande et Suède) avec Rapide Lebel au début des années 2010, il n’avait jamais remporté un Groupe I dans l’Hexagone. Comme pour Benoît Robin et Jean Daniel, on peut donc parler de première pour lui.

Avec cette grande victoire, Hussard du Landret voit ses gains désormais dépasser les 550 000€. Son prochain objectif aura pour cadre le Championnat Européen des 5 Ans (Groupe I), programmé le vendredi 14 octobre sur la cendrée parisienne. Son entourage a déjà hâte d’y être.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut