Actualités
26/09/2022
Course
Nouveau Pro
Antonin André et Tristan Ouvrie passent professionnels

C’est un dimanche dont se souviendront longtemps Antonin André et Tristan Ouvrie. Âgés respectivement de 20 et 22 ans, ils ont en effet remporté leur 50ème victoire avec Halakova et Jolvik de Guez et rejoignent donc les rangs des professionnels.

Antonin André et Tristan Ouvrie passent professionnels

© APRH & ScoopDyga – Tristan Ouvrie et Antonin André, deux nouveaux pros

L’un et l’autre ont de ceci en commun qu’ils sont tous les deux issus du sérail. Antonin est le fils de Jean-Paul André, vainqueur du Prix d’Amérique avec Lutin d’Isigny en 1985, alors que Tristan a aussi grandi auprès des chevaux de l’écurie de son père, Franck, installé à Grosbois et l’un des drivers les plus chevronnés des pelotons. L’un et l’autre sont aussi passés tous les deux par les courses de poneys, au galop pour le premier, au trot pour le second avant de se suivre leur formation au sein de l’AFASEC de Graignes, suivant leur apprentissage chez Rodolphe Lagadeuc pour Antonin André et chez Bruno Bourgoin et Patrick Terry pour Tristan Ouvrie.

Victorieux de sa première course en août 2019 avec Challenge Accepted au Sap, Antonin André a gagné la très grande majorité de ses 50 courses au monté, spécialité dans laquelle il a été sacré meilleur apprenti de France l’an dernier. C’est toutefois à l’attelé qu’il vient de franchir le cap avec Halakova à Évreux (voir la course) pour l’écurie de son patron Vincent Viel. Alors qu’il a ouvert son palmarès en août 2016 avec Aurore Phils, Tristan Ouvrie n’a lui couru qu’à l’attelé où c’est au sulky de Jolvik de Guez qu’il a passé le poteau en tête pour la cinquantième fois à Lisieux (voir la course) pour l'écurie de Jean-Michel Bazire qu'il a intégrée depuis le début du mois de juillet. « C’est l’accomplissement de tout un travail d’apprenti qu’il faut maintenant prolonger chez les pros », commente le premier. Un sentiment partagé par le second qui ajoute : « Quand j’ai passé le poteau, je me suis dit que c’était une bonne chose de faite ».

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut