MT image

Quel sera le tracé du GNT 2023 ?
Actualités
30/11/2022
Course
Evenement
Quel sera le tracé du GNT 2023 ?

Créé en 1982, le Grand National du Trot se lancera dans sa 42e édition en mars prochain. À quelques jours de sa Finale 2022, le circuit 2023 a été dévoilé. On reste sur le format des dernières années avec 14 étapes en régions et la Finale à Vincennes.

Quel sera le tracé du GNT 2023 ?

©DR - L'hippodrome de Langon accueillera pour la première fois le GNT  en 2023

Article paru dans 24H au Trot - Retrouvez tous les numéros du quotidien en cliquant ici

Le Grand National du Trot mettra à nouveau aux prises quelques-uns des meilleurs compétiteurs de l’Hexagone l’an prochain. La recette reste la même et n'a plus à donner les preuves de son succès. Des trotteurs reconnus associés à l’élite des drivers repartiront pour un Tour de France qui combine tradition, avec ses rendez-vous connus, et des nouveautés.
C'est ainsi que 2023 verra l'entrée en scène de deux nouveaux hippodromes dans la liste du GNT. Deux hippodromes qui sont aussi la vitrine deux villes étapes. Il s'agit de Saint-Brieuc, capitale des Côtes-d’Armor, retenue pour proposer la 4e étape, le 26 avril, alors que Langon, commune située non loin de Bordeaux, sera le théâtre de la 7e étape le 21 juin. Il s'agit bien sûr d'une forme de consécration pour ces deux champs de courses, très actifs toute l'année et dont la qualité de la piste est reconnue par tous.

Les faits à retenir sur le calendrier 2023
Le coup d’envoi du GNT 2023 sera donné mercredi 8 mars à Amiens. Les étapes provinciales auront lieu le mercredi, à l’exception de la huitième, organisée jeudi 13 juillet à Châtelaillon-La Rochelle. Autre particularité de ce rendez-vous charentais : les concurrents s’élanceront derrière l’autostart. Le départ des autres courses sera donné à la volte, avec des protagonistes répartis sur deux ou trois échelons. La Finale, toujours synonyme de grande fête des régions à Vincennes, se déroulera dimanche 3 décembre.
L'ensemble des étapes est présenté dans le visuel ci-dessous.

Calendrier GNT 2023 okarticle

SAINT-BRIEUC : LA RECONNAISSANCE DE LA BRETAGNE DU TROT

La longue histoire du Grand National du Trot s'est aussi écrite en Bretagne avec Nantes et Saint-Malo, qui font partie des sociétés fondatrices. Pour autant, quand la caravane du tour de France des trotteurs posera pour la première fois ses valises sur l'hippodrome de Saint-Brieuc, le mercredi 26 avril 2023, il soufflera comme un vent nouveau et peut-être bien aussi quelques coups de Binioù.

"Au-delà de Saint-Brieuc, l'attribution de cette étape permet de mettre le focus sur les trois départements bretons du Finistère, des Côtes d’Armor et du Morbihan où nous sommes le seul hippodrome à posséder une piste de trot en dur. Il faut le prendre comme tel", avance Daniel Cherdo, élu à la présidence de l'hippodrome de la Baie en 2017 après la disparition de Gaby Villesalmon, alors qu'il occupait la vice-présidence depuis 1988. Éleveur de galopeurs, Daniel Cherdo se présente comme le président des trois disciplines qui sont représentées au cours de la douzaine de réunions annuelles. Il n'a pas ménagé ses efforts et ceux de son équipe pour se voir confier la responsabilité d'une étape du Grand National du Trot. "C’est la reconnaissance du travail de mes prédécesseurs et des bénévoles puisque nous sommes une société qui ne vit que par les bénévoles. Nous n’avons en effet qu’un seul salarié en charge du site, rappelle le président. Il y a quatre ou cinq ans, nous avions répondu à un cahier des charges permettant d’avoir une étape mais cela n'avait pas été plus loin, car il y avait plusieurs sociétés à avoir répondu." La patience bretonne a finalement été récompensée. "C’est la reconnaissance de la qualité de nos infrastructures, qu'il s'agisse de la piste (N.D.L.R. : d'une longueur de 1 160 mètres et corde à droite) et des boxes, poursuit Daniel Cherdo. Géographiquement, et contrairement à ce que l’on peut penser, que l’on parte de Caen, de Laval ou de Nantes, il n’y a pas un feu rouge, que de la quatre voie. On vient de faire des travaux pour augmenter la surface de la raquette de départ afin d’avoir trois poteaux, ce qui n’était pas le cas jusqu’à maintenant."
Cette attribution est aussi selon le président breton un message fort : "La venue d’un circuit comme le GNT permet de conforter nos relations gagnant-gagnant avec les collectivités, nous qui sommes locataires du site. La fierté vient donc d’avoir une crédibilité vis-à-vis des décideurs locaux et départementaux".

LANGON-LIBOURNE : DIX ANS APRÈS

Créée en 1863, la société hippique de Langon a joué, comme dans de nombreuses villes et petites villes françaises, un rôle essentiel dans l'animation sociale de toute la région. Au début du XXe siècle, le chemin de fer de l'époque mettait à disposition des trains spéciaux au départ de Bordeaux les jours de courses. Autre temps, autres mœurs.
L'hippodrome déménagera plusieurs fois et s'installera sur son emplacement actuel, sur le site de la Bidane, en 1980. La fusion entre les sociétés des courses de Langon et Libourne, en 2011, avec des courses rassemblées à Langon, entraînent d'importants travaux, lancés en 2012. Dix ans plus tard, en 2023, Langon-Libourne accueille pour la première fois le GNT. La piste en sable, corde à gauche, mesure 1.280 mètres de tour.
La société des courses a organisé six réunions au trot en 2021 et 2022.
Le Grand Prix de la Ville de Langon est l'un des deux temps forts annuels. Il se dispute en septembre et a permis à Campione Mio (Othello Bourbon) de fixer le record de la piste en 2021 en concluant deuxième en 1'12''8 (sur 2.825 mètres). Il rendait 25 mètres au lauréat Flash de Celland (Voyage de Rêve) qui affichait 1'13''4 (sur 2.800 mètres).
L'autre temps fort annuel a lieu dans le Grand Prix Dynavena Maisagri dans le cadre du Circuit des Grandes Epreuves du Sud-Ouest proposé en juillet.

Partagez

FIL INFO

Suivez-nous Pour ne rien manquer
Aller en haut