MT image

Cornulier 2024 : Ont-ils le monté dans la peau ? | LETROT
CORNULIER RACES - FINALE

Cornulier 2024 : Ont-ils le monté dans la peau ?

20/01/2024 - GRAND FORMAT - 24H au Trot

Les participants du Prix de Cornulier (Gr.1) sont connus. La liste a été validée ce jeudi en milieu de journée et ils seront 18 au départ. L’édition 2024 se singularise par la tentative de triplé de Flamme du Goutier, une situation jamais rencontrée à ce jour par une jument. Le champ de partants convoque bien l’élite du moment augmentée de plusieurs prétendants en grande forme dont il est difficile de cerner l’exact potentiel actuel. La spécialité de l’Etrier convoque des aptitudes particulières mais a aussi beaucoup évolué dans sa pratique depuis deux décennies. La photographie du peloton du Prix de Cornulier nous renvoie-t-elle à une affaire de spécialistes ou fait-elle plutôt l’amalgame entre des profils très différents ? Tentons de déterminer si les partants 2024 ont le monté dans la peau.

Les champions de l'Étrier Les champions de l'Étrier - ©JLL-SETF
©Scoopdyga - Prince Gédé, le père d'Edition Gema ©Scoopdyga - Prince Gédé, le père d'Edition Gema

Des mères exemplaires

Une majorité de mères qui a couru sous la selle
Toutes les mères des partants du Prix de Cornulier 2024 sont qualifiées. Au-delà d’un règlement qui valorise à la reproduction les juments qui ont couru et gagné, ce premier constat pointe dans le sens d’un plateau de poulinières a minima performantes en compétition. 17 ont couru. L’exception est donc RITA MITSOU (LULO JOSSELYN), la mère de DYNASTY PEJI (PRODIGIOUS), qualifiée à Grosbois en début d’année de 3 ans mais qui n'a jamais couru. Voilà déjà un premier indice de transmission des aptitudes. Si on resserre l’entonnoir dans le domaine du monté, on obtient :
→ 12 mères ont couru sous la selle,
→ 8 ont gagné au monté (dont 7 à Vincennes).


Sur le même thème : Hallais-Dersoir, le duo à l'épreuve du temps


Le haut niveau de mères en fils(filles)
Trois génitrices revendiquent des références semi-classiques ou classiques sous la selle. Il s’agit de SAWASDE DE HOUELLE, la mère d’Ibiki de Houelle, de JAFLOSA GEDE, pour Edition Géma, et TINA DU RIB à l’origine d’Ina du Rib. Derrière ce trio singulier, il convient aussi d’évoquer le cas à part d’Esperanza Idole, dont la mère est l’ultra championne internationale Fan Idole (Le Ham) qui n’a jamais été vue sous la selle. Au total, 10 des mères représentées ont remporté plus de 100.000 € durant leur carrière. En complément des quatre déjà citées, il faut ajouter OFARA (177.180 €), mère de Halfa, ROCCA CHICA (106.250 €), mère de HANNAH, MAGALIE DU DOLLAR (108.010 €), mère de Fougue du Dollar, ANEMONE DU RIB (119.110 €), mère d'Hirondelle du Rib, ROYALE DU CHENE (259.340 €), mère d'Idéale du Chêne et UTOPIE DU GOUTIER (156.700 €), mère de Flamme du Goutier.

11 fratries de gagnants montés
Parmi les 18 partants du Cornulier 2024, 11 ont au moins un frère ou une sœur qui s’est aussi distingué(e) dans la discipline. À ce pointage, la cheffe de file est LADY DE BREVOL, la mère de Granvillaise Bleue, qui a donné un autre élément classique en VITTEL DE BREVOL (396.300 €). Sawasde de Houelle (mère d’EOLIA DE HOUELLE et GULE DE HOUELLE avant Ibiki de Houelle), Magalie du Dollar (mère d’AMAZONE DU DOLLAR, DERBY DU DOLLAR et GRAAL DU DOLLAR en plus de Fougue du Dollar) et Jaflosa Gédé (mère de CONCERTO GEDE préalablement à Edition Géma) méritent une mention particulière.

Le monté ne coule pas dans leurs veines

Avec Flamme du Goutier et Hanna des Molles, soeurs d'armes face à leurs cible (lire notre précédente édition), le mystère de la génétique montée est aussi en partage. Chacune d’elles fait d’ailleurs figure d’exception dans sa famille. Flamme du Goutier peut s’enorgueillir d’une lignée maternelle titrée (sa mère Utopie du Goutier est placée semi-classique à l’attelé, sa grand-mère IDOLE DE TUGERAS est gagnante de Groupe 3 en région et son arrière grand-mère UKA DES CHAMPS a remporté le Prix de Bourgogne). Mais pas de références montées là-dedans ni plus qu’aux seins des palmarès de ses meilleurs apparentés (Quido du Goutier, HELIADE DU GOUTIER). Le pedigree d'Hanna des Molles est construit de son côté sur ARMBRO GLAMOUR(CA), sa troisième mère et mère de Coktail Jet. Là encore, voici un papier qui ne cite, parmi ses apparentés, aucun performer notable sous la selle. CQFD.


A lire aussi