MT image

Quelles sont les données 2023 de l'activité du trot ? | LETROT
Bilan d'activité de la saison 2023

Quelles sont les données 2023 de l'activité du trot ?

20/02/2024 - GRAND FORMAT - 24H au Trot

Comme chaque année, en février, la Société d'Encouragement à l'élevage du Trotteur Français (SETF) diffuse un bilan d'activité de l'année écoulée. Cette compilation de données ô combien précieuses et riches instruit sur la vitalité de la filière hippique, dans son volet trot. 2023 confirme la tendance des dernières années avec des indicateurs d'activité en hausse, que ce soit sur le plan des enjeux que des allocations distribuées ou même en nombre de partants. En revanche, les données relatives aux acteurs impliqués directement dans ce bilan (professionnels et propriétaires notamment) sont toujours en recul. On est là sur une tendance désormais bien installée depuis de nombreuses années.

l'hippodrome de Châteaubriant Une course au Trot en France, sur l'hippodrome de Châteaubriant - © APRH
Activité courses au Trot © 24hautrot

 

Des professionnels toujours moins nombreux

Tant dans les rangs des entraîneurs (1.419 licences de tout type en 2023) que dans ceux des pilotes (2.351 licences quelle que soit la catégorie), on arrive en 2023 aux données les plus basses depuis 2000. L'érosion est contenue sur un an (par rapport à 2022) mais devient vraiment significative sur une période de vingt ans (2004 - 2023).
Entraîneurs
→ 2023 : 1.419 || 2022 : 1.433 (-1,0 %) || 2004 : 1.841 (-22,9 %)
Au sein de cette population, le nombre d'entraîneurs publics est celui qui résiste le mieux (793 en 2023 contre 805 en 2022 et... 783 en 2004). La catégorie représente désormais plus de 50 % (55,88 %) du statut "entraîneur". Ce sont les autres catégories (autorisation d'entraîner, permis d'entraîner et entraîneur particulier) qui voient leurs représentants se raréfier.
Pilotes
→ 2023 : 2.351 || 2022 : 2.382 (-1,3 %) || 2004 : 3.371 (-30,3 %)
Parmi les titulaires d'une autorisation de monter, le repli est partagé, quelle que soit la catégorie de licence avec une mention "spéciale" pour les apprentis au nombre de 67 en 2023 (contre 202 en 2003), les lads-jockeys (417 en 2023 contre 703 en 2004) et les amateurs (605 en 2023 contre 1.005 en 2004). Les jockeys (et drivers) professionnels s'en sortent mieux mais leur population se réduit également (1.262 en 2023 contre 1.461 en 2004).

Ça penche à l'ouest

Si l'on rattache les partants 2023 aux différentes régions (Vincennes et Enghien étant à part), c'est la moitié ouest qui gagne la bataille du plus gros fournisseur.
Voici les régions par nombre décroissants de partants :
1️⃣ Basse-Normandie : 22.710
2️⃣ Sud-Ouest : 19.073
3️⃣ Ouest : 16.961
4️⃣ Anjou-Maine : 14.125
5️⃣ Sud-Est (avec la Corse) : 12.160
6️⃣ Centre-Est : 11.713
7️⃣ Haute-Normandie/Île-de-France : 10.332
8️⃣ Nord : 9.212
9️⃣ Est : 3.942
En sus, il faut ajouter Vincennes (15.920 partants) et Enghien (3.901).


Sur le même thème : La rétro 2023 de A à Z - Volet 1/2


L'Etrier en léger recul

Avec 1.385 courses montées en 2023, la discipline de l'Etrier représente 12,57 % du programme (contre 87,43 % pour l'attelé). C'est en baisse d'un petit point sur les données 2019 (13,43 % de courses montées contre 86,57 % à l'attelé).

Plus de partants étrangers

Si la part des épreuves ouvertes aux étrangers (courses européennes et internationales) n'a pas augmenté en 2023 (6,10 % contre 6,32 % en 2019 par exemple), le nombre de partants étrangers a lui été eu hausse et a passé l'an dernier les 2.000 (2.163). C'est plus qu'en 2022 (1.924), 2021 (1.786) et 2019 (1.826). Conséquence immédiate, la proportion des partants d'origine étrangère dans les épreuves qui leur sont ouvertes s'est hissé à 24,91 % l'an dernier, contre 23,15 % en 2022 ou 19,91 % en 2019.dotationsallocations distribuées (contre 3,58 % en 2022 et 4,34 % en 2019).


Sur le même thème : La rétro 2023 de A à Z - volet 2/2


 

France Galop met en ligne son baromètre

En parallèle, France Galop a fait paraitre son baromètre du galop, accessible via ce lien. Cette présentation va même au-delà des seules frontières de la spécialité du galop avec l'accès aux datas récapitulatives de l'activité des paris toutes disciplines, ainsi que le nombre de courses proposées. Toujours très utile quand il s'agit de bien connaître les ordres de grandeur. Tous les pans de l'activité sont balayés, notamment la publication des effectifs en fonction des fédérations et départements. Instructif.

France Galop © DR

A lire aussi